Les cours du pétrole stables après l’Opep

Opep
Opep

Les prix du pétrole se stabilisaient mardi au cours des échanges européens, dans un marché digérant l’accord de l’Opep+ mais restant prudent à quelques jours de la date limite fixée par Washington avant l’introduction de nouvelles taxes à l’égard de la Chine.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 64,29 dollars à Londres, en hausse de 0,06% par rapport à la clôture de lundi. A New York, le baril américain de WTI pour janvier gagnait 0,03% à 59,04 dollars.

Vendredi, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, dont la Russie, sont parvenus à un accord pour réduire encore leur production d’au moins 500.000 barils par jour afin de soutenir les cours du brut.

→ Lire aussi : Europe: les prix du pétrole en baisse

A ce nouvel objectif s’ajouteront des baisses volontaires et supplémentaires de plusieurs producteurs, dont le Royaume saoudien qui promet une réduction de 400.000 barils de plus.

L’administration Trump menace toujours d’imposer le 15 décembre des tarifs douaniers additionnels de 15% sur les quelque 160 milliards de dollars de biens chinois qui ont été, jusqu’à présent, épargnés. Parmi les biens visés, figurent les téléphones portables ou encore les vêtements de sport.

La guerre commerciale que se livrent les deux premières puissances économiques fait craindre des conséquences néfastes pour la croissance mondiale et donc pour la demande d’or noir.