AccueilA LA UNEPlantes médicinales: Signature à Rabat des contrats de financement de projets de recherche
des plantes médicinales

Plantes médicinales: Signature à Rabat des contrats de financement de projets de recherche

Plusieurs contrats de financement portant sur des projets de recherche dans le domaine de la valorisation des plantes médicinales et aromatiques ont été signés, lundi à Rabat, entre le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le Centre national de recherche scientifique et technique (CNRST) et l’Agence nationale des plantes médicinales et aromatiques (ANPMA).

Les contrats ont été signés par le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaid Amzazi, le directeur du Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST), Mohamed Khalfaoui, et le directeur de l’ANPMA, Abdelkhalek Farhat, en présence notamment des doyens des universités, des professeurs et chercheurs en matière de valorisation des plantes médicinales et aromatiques.

Dans une déclaration à la MAP en marge de cette cérémonie, M. Amzazi s’est félicité du processus de sélection tenu “dans un climat de mérite et de responsabilité”, notant que les contrats devront valoriser davantage la recherche dans le domaine des PMA et encourager les professeurs œuvrant dans ce domaine.

Les projets retenus sont à même de promouvoir la valorisation des plantes médicinales, en particulier le volet relatif au développement des phytomédicaments à base de plantes marocaines, a assuré le ministre, ajoutant qu’il s’agit également de renforcer la recherche scientifique au Maroc et de valoriser les plantes marocaines et le savoir-faire des enseignants et des universités.

→ Lire aussi : 1ère édition du colloque national de la psychothérapie centrée sur l’humain

Pour sa part, le directeur du CNRST, Mohamed Khalfaoui, a rappelé que les projets de recherche probants offrent une opportunité pour donner une valeur ajoutée à ce secteur dont la chaine de valeur est très complexe faisant intervenir plusieurs acteurs. Ce secteur devra apporter plus de bénéfices au vu des potentialités importantes dont regorge le Maroc en matière de sources végétales, a-t-il dit.

Il s’agit, selon lui, d’un modèle de financement tripartite qui est à dupliquer dans l’avenir pour les universités marocaines tout en veillant à la préservation des ressources naturelles et à la valorisation des sources végétales du Royaume.

Les contrats de financement ont pour objectifs de soutenir des projets de recherche proposés dans les domaines de la valorisation des plantes médicinales et aromatique, après le lancement d’un appel à projets autour des PMA, en septembre 2018.

Un total de 38 projets ont été soumis par des porteurs relevant des trois universités éligibles dans le cadre de cet appel à projets, en l’occurrence l’Université Mohammed V de Rabat, l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès et l’Université Moulay Ismail de Meknès. Ces projets ont été évalués par des experts affiliés au CNRST et ont été classés par ordre de mérite. Compte tenu du budget alloué et de l’opportunité des projets soumis, le comité de pilotage de ce programme a retenu 14 projets.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :