Plus de 380 immigrés clandestins ont été sauvés au large des côtes de la Libye.

Plus de 380 immigrés clandestins ont été sauvés au large des côtes de la Libye.
Plus de 380 immigrés clandestins ont été sauvés au large des côtes de la Libye.

Quelques 383 immigrés clandestins ont été sauvés au large des côtes ouest de la Libye lors de cinq opérations, a annoncé samedi la marine libyenne.

Dans un communiqué, la marine a indiqué avoir sauvé mercredi 284 immigrants lors de quatre opérations différentes, alors qu’une patrouille des garde-côtes a sauvé, jeudi, 99 immigrés clandestins au large de la ville de Khoms (120 km à l’est de Tripoli).

Des milliers de migrants clandestins, principalement des Africains, ont choisi de traverser la Méditerranée en direction de l’Europe depuis la Libye qui, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), n’est pas un port sûr pour le débarquement des migrants, compte tenu de la détérioration des conditions de sécurité dans le pays.

Selon le HCR, plusieurs milliers de migrants se trouvent bloqués en Libye, dans des conditions déplorables. Leur situation est devenue plus critique encore depuis le déclenchement début avril d’un conflit armé au sud de la capitale Tripoli.

Vendredi, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a appelé l’Union européenne et l’Union africaine à un changement urgent dans leur approche de la situation des immigrés clandestins en Libye.


L’OIM a estimé que plus de 8 600 immigrants clandestins ont été renvoyés dans des centres de détention surpeuplés en Libye, où l’ONU a constaté “des conditions inacceptables, des violations des droits de l’homme et des disparitions”.

Selon l’ONU, ce conflit qui oppose les forces du gouvernement d’union nationale (GNA), reconnu par l’ONU, aux forces du maréchal Khalifa Haftar a déjà fait plus de 1.000 morts et 120.000 déplacés.