Pompeo accuse l’Iran de servir de “base opérationnelle” d’Al-Qaïda

Pompeo

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a accusé mardi l’Iran de servir de base opérationnelle d’Al Qaïda et d’abriter des éléments de l’organisation terroriste.

M. Pompeo a indiqué dans une allocation devant le Club national de la presse à Washington que Téhéran avait permis à Al-Qaïda d’établir “une base opérationnelle” à condition que ses éléments se conforment aux règles du régime iranien.

“Téhéran offre un sanctuaire aux dirigeants du groupe terroriste alors qu’ils planifient des attaques contre l’Amérique et nos alliés. En effet, depuis 2015, Téhéran a autorisé des membres d’Al-Qaïda dans le pays à communiquer librement avec d’autres éléments de l’organisation et à accomplir plusieurs tâches qui étaient jusque-là menées à partir de l’Afghanistan et du Pakistan, y compris l’autorisation d’attaques, la propagande et les levées de fonds”, a-t-il affirmé.

Le chef de la diplomatie américaine a prévenu que l’axe Iran-Al-Qaïda posait “une menace grave pour la sécurité des nations et le territoire américain lui-même”.

En conséquence, M. Pompeo a annoncé que son département a inscrit plusieurs dirigeants d’Al-Qaïda basés en Iran sur la liste noire des terroristes.


( Avec MAP )