A LA UNEMonde

Pour le Maroc, l’accélération de la formation du gouvernement provisoire en Libye est un “élément essentiel” pour la gestion de la période de transition (M. Bourita)

Pour le Maroc, l’accélération de la formation du gouvernement provisoire en Libye est un “élément essentiel” pour la gestion de la période de transition, a souligné, vendredi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita.

M. Bourita s’exprimait lors d’une conférence de presse conjointe tenue à l’issue de ses entretiens avec le Président de la Chambre des représentants libyenne, M. Aguila Saleh.

Pour le Royaume du Maroc, la formation du gouvernement provisoire dans les délais et conformément aux procédures est aussi un “élément essentiel” pour clarifier la vision par rapport au processus politique libyen, a relevé le ministre.

Le Maroc voit que cette opération doit se dérouler dans un climat de concorde et d’harmonie entre les Libyens et doit aussi être un “élément” pour unifier les institutions et les visions dans le pays et non pas une étape pour accentuer les divisions, a-t-il indiqué, notant que l’essentiel est que ce gouvernement voit le jour pour interagir en premier lieu avec les attentes des Libyens.

Selon M. Bourita, les Libyens ont besoin d’un gouvernement qui jouit du soutien du Parlement libyen et qui soit représentatif de toutes les provinces et orientations afin de gérer la période de transition, répondre aux besoins quotidiens du peuple et préparer les élections prévues le 24 décembre prochain.

Dans ce contexte, le ministre a évoqué l’appel téléphonique qu’il a eu plus tôt dans la journée avec le Premier ministre libyen désigné M. Abdel Hamid Dbeibah et lors duquel il a réaffirmé les positions constantes du Royaume et son soutien à cette étape charnière.

Au cours de cet appel, M. Bourita a indiqué qu’il a assuré que le seul objectif du Royaume est d’aider la Libye et les Libyens à sortir de cette étape, à préserver l’unité du pays et sa sécurité, à se tenir à l’abri des ingérences étrangères et à recouvrir son rôle essentiel dans le Maghreb arabe, l’Afrique du nord, le monde arabe et en Afrique.

Au sujet des entretiens qu’il a eus avec le Président de la Chambre des représentants libyenne, M. Bourita a indiqué qu’il s’agissait d’une occasion pour le dialogue et l’écoute ainsi que pour réitérer le soutien entier du Maroc à M. Aguila, à la Chambre des représentants et à l’ensemble des institutions légitimes libyennes.

Il a souligné que le rôle de la Chambre des représentants dans la période de transition est essentiel de par la légitimité dont elle jouit ainsi que son prolongement territorial et sa représentativité, outre le rôle garanti par les accords libyens et les textes juridiques convenus par les Libyens pour cette chambre afin de tracer les contours de la période de transition menant à des élections qui vont trancher définitivement dans la question de la légitimité en Libye.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page