Le président philippin se dit prêt à se retirer de la CPI

Le président philippin se dit prêt à se retirer de la CPI

Le président philippin Rodrigo Duterte s'est dit jeudi prêt à suivre l'exemple de la Russie et à se retirer de la Cour pénale internationale (CPI), dénonçant les critiques occidentales contre la répression menée dans le cadre de la lutte contre les trafiquants de drogue.

La juridiction de La Haye est "inutile", a estimé le président Duterte, dénonçant les accusations des Occidentaux qui pensent que le gouvernement philippin se livre à des exécutions sommaires sous couvert d'une guerre contre les narcotrafiquants qui a fait plus de 2.400 morts.

Vladimir Poutine a signé mercredi un décret annulant la signature par la Russie du traité fondateur de la CPI et Duterte s'est dit prêt à suivre son exemple.

Duterte, qui s'exprimait avant son départ pour un sommet Asie-Pacifique à Lima, a estimé que la CPI ne s'en prenait qu'aux petits pays comme les Philippines.

Rodrigo Duterte semble particulièrement agacé par les critiques occidentales et affirme que "personne n'écoute" ses explications justifiant la répression contre les trafiquants de drogue.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :