Principaux points de la note du HCP sur l’évolution des comportements des ménages face au covid-19

HCP

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a publié une note sur l’évolution des comportements des ménages face à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19) – 2ème panel de l’impact du virus sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages. En voici les principaux points:

1. Évolution des comportements préventives:

• La quasi-totalité des marocains dispose de masques de protection, les deux-tiers de produits désinfectants.

• Les ménages continuent unanimement à adopter les gestes barrières pour se protéger contre le covid-19 en période de déconfnement.

• 9 Marocains sur 10 accepteraient de se faire dépister et vacciner.


• Propagation du covid-19: 1 ménage sur 10 a un proche ou quelqu’un du voisinage atteint.

• 47% des chefs de ménage estiment que les personnes ayant des maladies chroniques ou respiratoires devraient rester à domicile entourées des soins nécessaires, 50,2% en milieu urbain et 38,8% en milieu rural.

• 40% considèrent que les personnes âgées doivent continuer à se protéger, comme en période de confinement, et à adopter les mesures prophylactiques requises, 38% en milieu urbain et 44% en milieu rural.

• 7% s’accordent sur la nécessité de garder les enfants à la maison et les entourer de plus de soin, 6% en milieu urbain et 9% en milieu rural. 2. Aspirations des ménages en termes d’activités sociales après le confinement:


• Rendre visite à la famille, première activité envisagée après la levée du confinement sanitaire. En effet, près de la moitié des marocains âgés de 15 ans et plus (45,7%) ont l’intention de rendre visite à leurs familles.

• 8,7% des marocains projettent des activités de loisirs en plein air.

• Pour 8% de marocains, les sorties et rencontres avec les amis s’inscrivent comme premières activités envisagées après la levée du confinement, plus particulièrement par les jeunes de 18 à 24 ans (20,2%) et les adolescents de 15 à 17 ans (15,2%).

• L’exercice d’activités sportives est la première chose à faire pour 5,2% de marocains, 19,2% parmi les enfants de 15 à 17 ans.


• Aller à la mosquée pour la prière est citée par 6% de marocains comme première activité envisagée après la levée de l’état d’urgence sanitaire, particulièrement parmi les personnes âgées (15,5%) et les hommes (10%).

• 7,7% n’ont aucune intention d’entreprendre des activités sociales après la levée du confinement, 12% parmi les 20% les plus défavorisés, 11,4% parmi les exploitants agricoles et 12,2% parmi les ouvriers non agricoles.

• Un ménage sur 4 compte voyager après la levée de l’état d’urgence sanitaire, 80% d’entre eux prévoient, comme mode d’hébergement, le séjour chez la famille.

• Le manque de moyens et le risque de contamination empêchent les ménages de voyager après le confinement.


• Afin de relancer le tourisme national, plusieurs mesures sont proposées par les ménages: désinfecter et aseptiser régulièrement les sites touristiques pour 52,3% des ménages, contrôler l’application des mesures de protection dans les résidences de location (37,5%), renforcer les mesures de contrôle du personnel et des clients (34,2%), mettre les masques et les produits désinfectants à la disposition des clients (32,3%), lancer des offres promotionnelles (30,8%), réduire le nombre de clients (25,5%) et renforcer la communication afin de rétablir la confiance des clients (18%).

• Près d’un ménage sur vingt anticipe un changement de logement pour minimiser les risques de contamination ou pour mieux vivre les conditions d’une éventuelle crise. • Près de la moitié des ménages a confiance en les pouvoirs publics pour déconfiner la population de manière satisfaisante.