Procès de Hamieddine : nouvelle audience le 3 décembre

Hamieddine

Par Khadija Skalli

Le procès de Abdelali Hamieddine, le dirigeant du PJD poursuivi pour « homicide volontaire » à l’encontre de l’étudiant Benaïssa Aït El Jid, tué en 1993, a repris aujourd’hui, mardi 1er octobre, à la Cour d’appel de Fès. La séance s’est tenue sans la présence de l’accusé. Nouvelle audience fixée au 3 décembre prochain.

 

La Chambre criminelle de la Cour d’appel de Fès a tenu, mardi 1er octobre, une nouvelle audience dans le cadre du procès de Abdelali Hamieddine, et a décidé d’intégrer les vices de forme, présentés par la défense du dirigeant du PJD, dans le dossier.

 Le conseiller parlementaire, poursuivi pour « homicide volontaire » à l’encontre de l’étudiant Benaïssa Aït El Jid, tué en 1993, n’a pas comparu devant la Cour. La raison de son absence ? Il est en mission à Strasbourg pour participer aux travaux de la 4ème période de la session ordinaire 2019 de l’Assemblée parlementaire du conseil de l’Europe. « Son avocat a présenté au tribunal l’ordre de mission signée par le président de la Chambre des conseillers », précise notre source sur place. La famille du défunt, accompagnée de ses avocats, était présente au tribunal. L’audience n’a pas duré longtemps, à peine 5 minutes.

Lire aussi Affaire Aït El Jid : quatre membres du PJD condamnés à la prison ferme

Comme d’habitude, le procès s’est tenu sous haute surveillance. Autour du tribunal de Fès, un important dispositif sécuritaire a été déployé pour éviter tout débordement et d’éventuels affrontements entre les étudiants de gauche et les « frères » du député du PJD. « Aujourd’hui, il n’y avait pas beaucoup de personnes aux abords du tribunal. Toutefois, des forces de l’ordre ont été présentes en force », ajoute notre source.  Un nouveau rendez-vous a été pris pour le 3 décembre prochain.

Pour rappel, la Cour d’appel de Fès a décidé en décembre 2018 de rouvrir cette affaire suite à une nouvelle plainte déposée par la famille du défunt. Le seul témoin des faits Haddioui El Khammara a fait de nouvelles révélations.