Québec: Deux députés d’origine marocaine distingués par l’Assemblée nationale

députés
députés

Les députés québécois d’origine marocaine Marwah Rizqy et Moncef Derraji ont été désignés “Etoiles” de l’Assemblée nationale pour l’année 2019, au terme d’un vote des députés.

Mme Rizqy a été en effet élue députée de l’année alors que M. Derraji a été choisi “Étoile montante” du parlement québécois, selon les conclusions d’un sondage réalisé par le journal La Presse auprès des élus du parlement de la province canadienne.

“C’est la quatrième fois que les députés sont sondés pour désigner ceux qui ont fait honneur à leur profession”, souligne la publication, faisant observer que la députée a fait mieux que la ministre de la coalition Avenir Québec, Marguerite Blais, et la députée du parti du Québec Solidaire Christine Labrie.

Issue d’une famille d’immigrés marocains, Marwah Rizqy est une fiscaliste qui a été propulsée au sein de l’institution législative il y a un an au nom de la circonscription montréalaise de Saint-Laurent. À 34 ans, elle est la plus jeune députée de groupe libéral, relève le journal.

Mme Rizqy, députée du parti libéral du Québec, et l’élu du parti québécois Pascal Bérubé, désigné parlementaire masculin de l’année, n’ont rien ménagé pour talonner le gouvernement Legault au cours des derniers mois, affirment les auteurs du sondage.


Elle a aussi «fait grincer des dents dans son propre parti en proposant qu’il s’excuse pour les politiques d’austérité du gouvernement Couillard, et a également proposé de créer une direction de l’éthique et de la conformité au sein du PLQ”, ont-ils ajouté.

Dans le même contexte, la publication rappelle que Moncef Derraji s’est particulièrement distingué cet automne pendant le débat sur la réforme du Programme de l’Expérience québécoise (PEQ) de sélection des immigrants et des travailleurs étrangers, initié par le ministre Simon Jolin-Barrette.

Pendant la session, Derraji a coordonné des sorties avec les partis de l’opposition en vue d’accentuer la pression sur le gouvernement québécois. “Il était capable de travailler de façon transpartisane sur ce dossier pour que les étudiants étrangers ne soient pas pénalisés”, a souligné Ruba Ghazal, membre de la formation Québec Solidaire.

Les députés québécois ont également choisi comme “Étoiles de l’Assemblée nationale” en 2019, le député péquiste, Harold LeBel, meilleur représentant de sa circonscription et plus bel esprit sportif et la députée du Québec solidaire, Catherine Dorion comme étant la politicienne la plus originale.