ban600

Rabat: des experts examinent les moyens de soutenir les ressources durables en eau et de réduire la pollution marine

Rabat: des experts examinent les moyens de soutenir les ressources durables en eau et de réduire la pollution marine

Des experts internationaux et des représentants des établissements publics étaient en conclave, mardi à Rabat, pour discuter des moyens de promouvoir les ressources durables en eau et de contribuer à la réduction de la pollution marine, dans le cadre du soutien européen au Maroc dans sa transition vers une économie plus verte.

Cette réunion, organisée à l'initiative de la délégation de l'UE au Maroc, en collaboration avec le ministère de l’Énergie, des Mines et du Développement durable et le ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, s'inscrit dans le cadre du suivi de l’état d’avancement des activités du projet Swim-H2020 SM entamé au Maroc.

S’exprimant à cette occasion, le chef d’équipe Swim-H2020 SM, Michael Scoullos a souligné que cette réunion s’assigne pour objectif de passer en revue les réalisations du projet dans le cadre des activités en cours au Maroc et qui portent, notamment, sur la gestion décentralisée de l’eau, la gestion intégrée des zones côtières, les déchets marins, le changement climatique et l’économie verte.

Le responsable s’est, également, félicité des efforts déployés dans les domaines liés à l’eau et à l’environnement, mettant l’accent sur les initiatives soutenues par l’UE et qui aspirent, principalement, à relever les défis et poursuivre les programmes visant la promotion du développement durable.

→ Lire aussi : ONU: Mme El Ouafi souligne l’engagement du Maroc pour le développement durable

Pour sa part, le chef du service de la coopération bilatérale au secrétariat d’État chargé du Développement durable a appelé à renforcer davantage les actions d’assistance technique en faveur des pays du Sud, notamment pour les collectivités territoriales, en se focalisant sur les domaines du changement climatique, la gestion intégrée des zones côtières et la dépollution.

Il a également mis en avant la nécessité d’intégrer les questions relatives aux déchets marins et de renforcer les capacités des pays du Sud en la matière.

De son côté, Siham Laraichi, chef de service à la direction des ressources humaines au sein du ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a fait savoir que "le mécanisme de soutien Swim-H2020 SM se fixe des objectifs qui cadrent avec les orientations stratégiques du département de l’eau, notamment dans la gestion intégrée décentralisée de cette ressource".

Elle a souligné que les cadres marocains bénéficient, dans ce sens, de formations au niveau régional, ce qui permet d’améliorer le potentiel des experts nationaux dans le domaine de la réutilisation des eaux usées.

Financé par l’Union européenne, le projet SWIM-H2020 SM a vocation à contribuer à une utilisation plus respectueuse des ressources en eau et à une gestion adéquate des déchets industriels, des émissions industrielles et des eaux usées, et, partant, à renforcer, directement et indirectement, la résilience à la variabilité du climat et aux changements climatiques de l’ensemble de la région de l’Afrique du Nord et du Proche Orient.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :