Des responsables onusiens et africains saluent l’expérience marocaine en matière d’habitat et de développement urbain

 Des responsables onusiens et africains ont salué, mercredi à Rabat, la politique marocaine adoptée dans le domaine de l’habitat et du développement urbain et spatial.

Le Maroc a fait preuve d’une grande capacité d’adaptation à plusieurs défis en matière de logement et d’aménagement urbain, s’est félicité le Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat), Joan Clos, dans une visioconférence à l’ouverture d’une conférence internationale sur le thème “Habitat, développement urbain et régionalisation: Défis de la durabilité et enjeux de la gouvernance territoriale de l’action publique”.

M. Clos s’est également réjoui de la priorité que revêt le secteur de l’habitat dans la stratégie du développement du Maroc qui vise particulièrement à diversifier l’offre en logements et à lutter contre l’habitat insalubre, louant, dans la même veine, les réalisations du groupe Al-Omrane.

Le Royaume est devenu un modèle à suivre au niveau du continent africain dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques de logement et d’aménagement urbain et spatial, a affirmé, de son côté, l’ambassadeur de la République centrafricaine et doyen du corps diplomatique africain au Maroc, Ismaila Nimaga lors de cette rencontre organisée par la holding Al-Omrane à l’occasion de son dixième anniversaire.


La politique marocaine en matière de logement et d’urbanisme est en harmonie avec l’ambition du pays de renforcer sa position en tant que pays émergent et répond aux défis liés à la régionalisation et à la croissance démographique, a estimé M. Nimaga. Les ambassadeurs africains accrédités à Rabat applaudissent l’engagement du Maroc à placer le logement au cœur du projet de développement, qui se veut un levier de croissance, de mobilité et de développement spatial durable, a-t-il ajouté. Le diplomate centrafricain a également exprimé la gratitude du gouvernement et du peuple centrafricains au Maroc pour avoir lancé un programme de construction de 100 logements sociaux dans la république centrafricaine.

Pour sa part, Moussa Mara, ancien Premier ministre et ancien ministre malien de l’urbanisme, a loué le bilan des dix années d’existence du groupe Al-Omrane, en mettant en exergue son rôle dans le soutien des programmes de logement et à l’amélioration de l’accès au logement social au Maroc.

Il a en outre salué la position dont jouit la holding Al-Omrane en Afrique grâce à son succès institutionnel basé sur la déconcentration et appelé à une coopération entre les autorités marocaines et maliennes, afin d’instaurer les bases d’une croissance urbaine africaine commune.

Cette rencontre a connu l’organisation de deux panels: le premier présidé par la secrétaire d’État chargée de l’Habitat, Fatna Lkhiyel, sous le thème “Le Maroc urbain aujourd’hui et demain: des enjeux et des opportunités à saisir” et le second sous le thème “prospective territoriale: les enjeux pour les villes de demain”.