Reuters choisit le successeur de Bouteflika

Par Saad Bouzrou

Selon l’Agence britannique Reuters, le président Bouteflika, affaibli par la maladie et hué par de nombreux algériens après l’annonce de sa candidature pour un cinquième mandat, pourrait bel et bien se retirer de la course présidentielle et désigner un successeur pour le remplacer.

Le successeur potentiel du président Abdelaziz n’est autre que Ramtane Lamamra, l’ex-ministre des Affaires étrangères et l’actuel conseiller diplomatique du chef de l’Etat. En effet, selon les analystes de Reuters, une éventuelle désignation de Ramtane Lamamra comme candidat de substitution est « susceptible d’apaiser les esprits, à l’heure actuelle, tout en garantissant la cohésion du système politique».

→Lire aussi : Algérie : Et si Bouteflika rempilait avec 70% de voix ?

En outre, Reuters souligne que Ramtane Lamamra est âgé de 66 ans et dispose d’un compte Twitter, ce qui est un atout, car les réseaux sociaux constituent la principale source d’information pour les jeunes en Algérie.


Selon la même agence de presse, ce choix est le résultat de la tension qui pèse à nouveau sur la candidature d’Abdelaziz Bouteflika, en raison de la poursuite des manifestations populaires contre le cinquième mandat, enhardies depuis quelques jours par une kyrielle de contestations inédites.

→Lire aussi : Algérie : Bouteflika déposera le 3 mars sa candidature à la Présidentielle du 18 avril

D’après le politologue algérien Hasni Abidi, l’actuel voyage médical du président Bouteflika sera « décisif ».