La RMA consolide son chiffre d’affaires en 2017, à +6,2%

La Royale Marocaine d’Assurance (RMA) a poursuivi la consolidation de son chiffre d’affaires en 2017, avec un accroissement de 6,2% comparativement à une année auparavant, selon les chiffres annoncés par la compagnie, mardi soir à Casablanca.

La Royale Marocaine d’Assurance (RMA) a poursuivi la consolidation de son chiffre d’affaires en 2017, avec un accroissement de 6,2% comparativement à une année auparavant, selon les chiffres annoncés par la compagnie, mardi soir à Casablanca.

“Dans un environnement fortement concurrentiel, la Compagnie poursuit la croissance de son chiffre d’affaires qui s’établit à 6.224 millions de dirhams (MDH)”, a souligné le directeur exécutif de la compagnie, Zouhair Bensaid, qui s’est félicité de la “forte évolution” de cet agrégat.

Le chiffre d’affaires “Vie” affiche une évolution soutenue de 9,8% pour s’établir à 3.140 MDH, portée par l’activité Banc assurance, tandis que le chiffre d’affaires “Non Vie” est en croissance “maîtrisée” de 2,8%, soit 3.084 MDH.

L’ensemble des segments de clientèle de la Compagnie contribuent pleinement à la réalisation de cette performance”, a assuré le patron de cette filiale du groupe Finances.com.

>>Lire aussi : BMCE Bank of Africa stabilise son RNPG à 2 milliard de dirhams

D’autre part, on indique que le résultat net s’est établi à 804 MDH au titre de 2017 (+6,9%), une performance qui découle «d’une bonne maîtrise des indicateurs techniques, malgré un contexte de hausse de la sinistralité associé à des réalisations financières de qualité».

Cette performance confirme, ainsi, “la pertinence des orientations adoptées par la Compagnie dans le cadre de son plan stratégique”, a plaidé M. Bensaid, qui a fait état de la consolidation des fonds propres de la société, fixés à 5.781 MDH et une rentabilité en progression avec un ROE (rentabilité sur fonds propres) à 16,2%.

En 2018, RMA compte continuer sur la dynamique des dernières années, avec un intérêt grandissant pour les réalisations techniques et la transformation digitale, a-t-il promis.