Mise en œuvre du programme du gouvernement: première réunion de la commission interministérielle de suivi

Gouvernement : Une vision claire pour le développement des zones situées sur la bande frontalière

Dans le cadre de l’activation des mécanismes interministériels de suivi de la mise en œuvre du programme du gouvernement, la commission interministérielle mise en place à cet effet a tenu, vendredi, sa première réunion sous la présidence du Chef du gouvernement. 

L’ordre du jour de cette réunion s’est articulé notamment autour du rappel des instances dédiées au suivi de la mise en œuvre du Programme du Gouvernement, mis en place par la circulaire 10-2017, la présentation et adoption en général, par la Commission Interministérielle, du Plan d’Exécution du Programme Gouvernemental (PEPG).

L’accent a été mis sur l’atmosphère de collaboration positive qui a marqué sa préparation et qui a conduit à l’élaboration d’une feuille de route précise et détaillée de mise en œuvre des mesures du programme gouvernemental, indique un communiqué du Département du Chef du gouvernement.

>>Lire aussi: Le gouvernement adhère officiellement à l’initiative de Partenariat pour un gouvernement ouvert


Lors ce cette réunion, il a été procédé également à la présentation du bilan consolidé de la 1ère année de mise en œuvre du Programme Gouvernemental, qui a permis de constater un taux de réalisation (ou en cours de réalisation) d’environ 88% de l’ensemble des mesures, ajoute la même source.

Sur cette base, ont été discutées des propositions de solutions pour certaines mesures en souffrance (ou en suspens) ou qui ont eu à affronter des difficultés de mise en œuvre. La discussion des priorités de l’action gouvernementale au titre de la 2ème année du mandat du Gouvernement ont été également au menu de cette réunion.

En effet, après la désignation du gouvernement par Sa Majesté le Roi et son investiture par le Parlement sur la base d’un programme définissant les actions à conduire durant son mandat, le Gouvernement s’est engagé à traduire les orientations du Programme gouvernemental en un plan d’exécution comportant des mesures détaillées, susceptibles de produire un impact quantitatif et qualitatif sur la vie des citoyens et sur l’ensemble des acteurs économiques et sociaux.

>>Lire aussi: Le Chef du gouvernement appelle à l’échange d’expériences entre les conseils économiques et sociaux africains


Ainsi, la commission a exprimé sa satisfaction concernant différentes réalisations importantes, concernant les secteurs économiques, sociaux ou les grands chantiers de réformes.

Les participants ont convenu que l’opinion publique, après la finalisation par les départements ministériels, sera informée des réalisations du gouvernement au titre la première année de son mandat, à travers un document de synthèse, ainsi que la présentation des bilans élaborés par les différents départements ministériels.

Cette approche a été saluée par les participants pour sa contribution à la mise en œuvre de l’action gouvernementale, à travers sa dimension participative et proactive, permettant d’avoir un impact positif sur la vie des citoyennes et citoyens ainsi qu’effet bénéfique sur l’ensemble des acteurs économiques et sociaux, conclut la même source.