Theresa May compte demander à l’UE un nouveau report du Brexit

Theresa May

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé mardi qu’elle compte demander aux dirigeants européens un nouveau report “aussi court que possible” de la date de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), pour tenter de sortir de l’impasse sur le Brexit.

Dans une allocution à l’issue d’un conseil des ministres, Mme May, qui espère soumettre une quatrième fois au vote des députés britanniques l’accord de retrait de l’UE afin d’éviter un “no deal”, a relevé que ce report prendra fin lorsque le Parlement aura adopté ce texte.

La dirigeante conservatrice a également invité le leader de l’opposition travailliste Jeremy Corbyn à mener des discussions “pour essayer de trouver un plan” qui pourra obtenir l’aval des députés britanniques.

→ Lire aussi : Le Brexit au centre d’un sommet des pays du Benelux à Luxembourg

Suite à une première demande de report de la Première ministre britannique, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE avaient convenu en mars dernier d’accorder au Royaume-Uni deux options pour permettre un report du Brexit au-delà de la date initialement prévue du 29 mars.


La première option consistait en une prorogation jusqu’au 22 mai 2019, à condition que l’accord de retrait soit approuvé par la chambre des communes britannique la semaine prochaine.

En cas de non approbation, le Conseil européen avait convenu d’une deuxième option, à savoir une prorogation jusqu’au 12 avril 2019 et attendre du Royaume‑Uni qu’il indique avant cette date une voie à suivre, en vue de son examen par le Conseil européen.