Toulouse: interpellation de l’auteur de la prise d’otages dans un bureau de tabac

Toulouse

L’homme armé qui a pris en otage, mardi après-midi, quatre femmes dans un bureau de tabac à Blagnac, près de Toulouse (sud-ouest de la France), a été finalement interpellé en fin de soirée au terme d’une longue négociation, rapportent des médias français.

L’individu s’est rendu aux éléments du RAID, l’unité d’élite de la Police française présents en force sur les lieux, après avoir libéré, d’abord, l’une des femmes prises en otage avant d’en faire de même pour les trois autres.

Le preneur d’otages, mineur de 17 ans, s’est présenté comme «bras armé des Gilets jaunes à Toulouse», selon des sources concordantes citées par la chaine de télévision en continu BFMTV.

L’interpellation s’est faite en douceur, l’intéressé, dont les motivations restent obscures pour le moment, s’étant rendu, les mains en l’air, sans opposer aucune résistance.

Sitôt arrêté, le preneur d’otage a été placé en garde à vue alors qu’une enquête en flagrance a été ouverte.


La piste terroriste avait été écartée dès le départ par les enquêteurs qui avaient avancé l’hypothèse d’un braquage qui aurait mal tourné.

Le jeune homme, qui à aucun moment n’a violenté ses otages selon les propres témoignages de celles-ci, a laissé à son domicile «un courrier, où il semble assez dépressif, ou en tout cas préoccupé par son état de santé, et il fait une allusion au mouvement des +gilets jaunes+ mais en assurant que l’acte qu’il voulait commettre n’irait pas au-delà de cette démarche finalement un peu spectaculaire», selon le procureur de Toulouse.

Le preneur d’otages, qui était connu pour des faits de délinquance mineurs, risque jusqu’à cinq ans d’emprisonnement.