Trafic aérien: la France limite les compagnies chinoises à un vol hebdomadaire

Trafic aérien

La France limite désormais à un seul vol hebdomadaire la desserte de son territoire par des compagnies aériennes chinoises, au nom de la “réciprocité” vis-à-vis d’Air France, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

La Chine, premier pays touché par le Covid-19, a drastiquement réduit fin mars ses liaisons avec le reste du monde par crainte de nouvelles contaminations.

Le pays autorise cependant depuis le 8 juin plusieurs compagnies étrangères, dont Air France, à assurer une liaison par semaine depuis et vers son territoire.

En revanche, les trois principales compagnies chinoises (Air China, China Eastern, China Southern) pouvaient jusqu’ici effectuer chacune un vol hebdomadaire Chine-France — soit trois au total.

Les autorités françaises cherchent à garantir pour Air France les mêmes droits, avec trois liaisons hebdomadaires avec la Chine.


Désormais, et “en l’absence de progrès (…), nous appliquons la réciprocité stricte depuis vendredi dernier”, a assuré l’ambassade de France à Pékin.

Cette décision a été notifiée par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) française, selon une source proche du dossier.

“A compter du 13 juillet, la Chine et la France ont décidé d’assurer chacune un vol par semaine entre la Chine et la France”, s’est contenté de réagir le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué à l’AFP.

Concrètement, cela revient à supprimer deux vols par semaine pour les compagnies chinoises.


Les vols China Southern et China Eastern prévus cette semaine à destination de la France ont été annulés, selon les horaires publiés en ligne. Un vol Air China Pékin-Paris était toujours annoncé pour lundi.

Le vol hebdomadaire effectué par une compagnie chinoise se fera désormais en alternance entre Air China, China Eastern et China Southern.

Début juin, Pékin a annoncé une reprise très limitée des vols internationaux, après une menace de Washington de suspendre des vols de compagnies chinoises aux Etats-Unis.

Dans les faits, les compagnies étrangères doivent au préalable obtenir le feu vert de la ville d’arrivée, ce qui complique les procédures.


Air France, qui assure un vol hebdomadaire vers Shanghai (contre 14 par semaine l’été dernier), cherche à “renforcer davantage son programme de vols pour l’été 2020, sous réserve de la levée des restrictions de voyage dues au Covid-19”, a indiqué à l’AFP un représentant de la compagnie.

Avec AFP