A LA UNEEntreprises

Tunisie: Plus de 50% des entreprises sont menacées de disparition

Plus de 50% des entreprises en Tunisie font face à des difficultés financières et risquent de disparaître, selon l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA).

Certaines entreprises ne sont plus en mesure d’honorer leurs engagements financiers, a fait savoir dans des déclarations à la presse le président du conseil des présidents des Unions Régionales de l’UTICA, Hassine Maaouia.

Selon lui, “le gouvernement est le seul responsable de la dégradation de la situation dans la mesure où il ne dispose d’aucune stratégie claire pour faire face à la crise du Covid-19, outre le fait qu’il n’a pas fourni les doses de vaccins nécessaires au peuple tunisien“.

→ Lire aussi : La Tunisie s’attend à une 4e vague de coronavirus, la mi-juin

Maouia a également déploré la marginalisation du patronat dans la prise des décisions liées au confinement sanitaire général, qui a lourdement impacté les petites et moyennes entreprises notamment, dans les régions.

“La plupart des unions régionales a rejeté ces décisions boiteuses et arbitraires qui n’ont pas pris en considération la crise à laquelle font face les PME, d’autant qu’aucune mesure d’accompagnement n’a été décidée en faveur de ces entreprises“, a-t-il déploré.

Dernièrement, la Banque Centrale de Tunisie s’est déclarée “inquiète” face à une éventuelle hausse en 2022 du taux d’inflation dans le pays, en discussions avec le FMI pour un nouveau prêt pluriannuel en contrepartie de réformes, jugées “douloureuses et porteuses de grands risques“.

Le produit intérieur brut atteint -9 % pour la première fois en Tunisie depuis 1962, a déploré la BCT, soulignant que les répercussions de la pandémie du Covid-19 ont affecté l’économie réelle et l’économie parallèle.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page