ban600
credit agricol

Un ancien associé de l’ex-directeur de campagne de Trump plaide coupable

Un ancien associé de l’ex-directeur de campagne de Trump plaide coupable

Un conseiller politique américain qui coopère avec les procureurs fédéraux a admis vendredi qu’il avait reversé 50.000 dollars d’un homme politique ukrainien au comité d’organisation de l’investiture de Donald Trump, première confirmation publique que des fonds étrangers illégaux avaient été utilisés pour financer l’événement de janvier 2017.

Sam Patten, un ancien associé de Paul Manafort, l'ex-directeur de campagne de Donald Trump, a passé un accord de plaider-coupable avec les procureurs dans lequel il reconnaît ne pas avoir déclaré ses activités de lobbyiste pour le compte du parti ukrainien pro-russe Opposition Bloc, que Paul Manafort a également conseillé.

Un tribunal fédéral de Washington l’a inculpé à l'issue d'une enquête liée à celle du procureur spécial, Robert Mueller sur une possible collusion entre Moscou et l'équipe de campagne de Donald Trump en 2016.

Le fait qu'un seul chef d'accusation ait été retenu contre lui est conditionné à sa coopération avec les services du procureur Mueller.

Les procureurs ont soutenu que Patten avait formé une société avec un ressortissant russe, identifié uniquement comme "étranger A", pour s’engager dans des services de lobbying et de conseil politique.

La société a reçu environ 1 million de dollars depuis 2015 pour son travail de consultant en Ukraine, notamment en conseillant le parti ukrainien Bloc d'opposition, ainsi que certains de ses membres, dont un homme d'affaires ukrainien connu sous le nom de "Foreigner B".

La description de "Etranger A" correspond à Konstantin Kilimnik, un associé de longue date de Manafort qui a été accusé à Washington avec Manafort d’entrave à la justice et de falsification de témoins. Les procureurs ont déclaré croire que Kilimnik avait des liens avec les services de renseignement russes. Kilimnik a nié de tels liens.

→ Lire aussi : Donald Trump juge l’offre de l’UE sur l’automobile insuffisante

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :