USA: Le directeur du FBI alerte sur le danger des groupes extrémistes violents

Le directeur de la police fédérale américaine (FBI), Christopher A. Wray, a mis en garde jeudi contre les risques de confrontations entre groupes extrémistes armés à quelques semaines de l’élection présidentielle.

«L’extrémisme violent à motivation raciale», principalement de la part des suprémacistes blancs constitue la majorité des menaces de terrorisme intérieur, a déclaré M. Wray lors d’une audition devant la Commission de la sécurité intérieure du Congrès.

“On a des groupes aux vues opposées qui ajoutent à la volatilité et au danger de la situation”, a-t-il indiqué se disant inquiet par cette “force démultiplicatrice, dans le mauvais sens du terme” Il a en outre relevé que le FBI enquête en moyenne sur environ 1000 affaires de terrorisme intérieur par an et a procédé cette année à près de 120 arrestations pour des soupçons de terrorisme intérieur. Mais il a précisé que les groupes suprémacistes blancs et anti-gouvernementaux représentaient les principales menaces.

Le directeur du FBI a, par ailleurs, alerté sur la campagne “très active” que la Russie mène, selon lui, pour influencer l’issue de l’élection du 3 novembre en ciblant le candidat démocrate, Joe Biden. «Nous avons certainement constaté des efforts très actifs de la part des Russes pour influencer notre élection en 2020», a déclaré M. Wray, spécifiquement pour «semer la division et la discorde, et je pense que la communauté du renseignement a évalué cela publiquement, principalement pour dénigrer le vice-président Biden”.