Venezuela: des affrontements entre prisonniers font au moins 10 morts

cabimas
cabimas

Des affrontements entre des gangs dans un centre de détention provisoire de l’Etat de Zulia (nord-ouest du Venezuela) ont fait au moins 10 morts parmi les prisonniers.

“La guerre des gangs dans le centre de détention de Cabimas dans l’Etat de Zulia (…) a fait au moins dix morts”, a indiqué sur Twitter l’ONG ” Una ventana a la libertad” (Une fenêtre sur la liberté).

Selon l’ONG, quatre grenades ont explosé pendant ces heurts, survenus lundi soir, et les détenus ont incendié l’un des bâtiments du centre de détention qui est géré par la police de Zulia, un État frontalier de la Colombie.

Certains habitants du voisinage ont fait état de “plusieurs détonations” provenant du centre de détention, toujours selon l’ONG.


Le gouverneur de l’État, Omar Prieto, a annoncé la “fermeture définitive” de ce centre dans les prochains jours.

Les cas de violence sont assez fréquents dans les centres de détention provisoire où, selon le code pénal, les prisonniers ne sont pas censés rester plus de 48 heures.

En mai dernier, au moins 29 prisonniers ont péri dans des affrontements avec les forces de l’ordre dans un centre de détention surpeuplé à Acarigua, dans l’Etat de Portuguesa, dans l’ouest du Venezuela.

Selon Una ventana a la libertad, il existe 500 centres de ce type dans le pays caribéen, qui accueillent un total de 55.000 détenus pour une capacité d’à peine 8.000 places.