ban600

Vernissage à Rabat de l’exposition “La continuité d’une touche” de l’artiste peintre Mustapha Yesfi

Vernissage à Rabat de l’exposition “La continuité d’une touche” de l’artiste peintre Mustapha Yesfi

Le vernissage de l'exposition "La continuité d'une touche", de l'artiste maroco-espagnol Mustapha Yesfi, a eu lieu, jeudi soir, à l'espace rivages au siège de la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l'étranger (MRE), à Rabat, en présence de plusieurs personnalités.

Cette exposition, qui se poursuivra jusqu'au 28 décembre, permet aux amateurs d'art d'apprécier et d'admirer quelque 54 œuvres de l'artiste. Ses toiles sont teintées d'une philosophie optimiste où l'exploration de la couleur et des subtilités lumineuses mène à l'épanouissement des tons vifs et intenses.

Cette exposition marque "une rétrospectivité des travaux", un ensemble de peintures chronologiques datant de 2010 jusqu'à présent. Ces travaux sont le fruit d'années de réflexion et de recherche", a indiqué Yesfi dans une déclaration à la MAP.

Exposant ses oeuvres pour la cinquième fois à Rabat, l'artiste maroco-espagnol s'est dit heureux de montrer l'évolution de ses travaux en termes de couleur, de forme et de matière. Ces œuvres représentent "schématiquement" son vécu, narrent des instants particuliers, des moments de dialogue intime et des conversations avec soi, a-t-il dit.

→ Lire aussi : Brésil: l’artiste-peintre Nadia Chellaoui nommée Grand Ambassadeur de Divine Académie

Il a également expliqué que le choix de "La continuité d'une touche", revient principalement à "la couleur, à la touche qui vole dans l'espace et qui donne un certain équilibre entre la couleur et la matière".

Né en 1955 à Tétouan, Mustapha Yesfi puise aussi dans son expérience à Granada où il réside, et dans son contact avec le paysage et milieux culturel et artistique de cette ville.

Après des études à l'École des Beaux-Arts de Tétouan, Yesfi s'installe en Belgique en 1977 pour poursuivre ses études à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles. En 1981, il décroche le premier prix de la ville de Bruxelles en dessin d’après nature.

Les travaux de cet artiste sont exposés dans de nombreux musées et collections privées notamment au Maroc, en Espagne, en France, en Italie, en Belgique, en Allemagne et en Angleterre.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :