ban600

Vers une Stratégie nationale de recherche géostratégique dans le domaine du développement durable

Vers une Stratégie nationale de recherche géostratégique dans le domaine du développement durable

Les Journées géologiques du Maroc constituent des assises de concertation pour l'élaboration d'une Stratégie nationale de la recherche géostratégique dans le domaine du développement durable, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de l'Énergie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah.

Intervenant à l'occasion de l'organisation de la deuxième édition des Journées géologiques du Maroc (8 et 9 mai à Rabat) sous le thème "Les sciences de la terre au service du développement durable", M. Rabbah a affirmé que le ministère de l’Énergie, des Mines et du Développement durable (MEMD) ambitionne de faire de ces Journées des assises de concertation pour l'élaboration d'une Stratégie nationale de la recherche géostratégique dans le domaine du développement durable.

Cette future stratégie devrait s'articuler autour de 4 axes, a souligné M. Rabbah, précisant que le premier porte sur la recherche et le développement de prospects des métaux stratégiques, en vue de faire face et d'anticiper les besoins potentiels du développement futur des industries liées aux énergies renouvelables, de l’industrie métallurgique, de l'automobile et de l’aéronautique.

Le deuxième axe est lié à l'apport de la cartographie géochimique dans la gestion durable des sols, a expliqué le ministre, notant que le troisième, dédié au potentiel géothermique national, vise à développer et accompagner la filière géothermique en tant que support de développement des énergies renouvelables, alors que le dernier axe porte sur le potentiel national en géo-matériaux isolants thermiques.

Les multiples réformes, politiques, institutionnelles, juridiques et socio-économiques opérées par le Royaume du Maroc, au cours des deux dernières décennies et consolidées par l'adoption de la Charte nationale de l’environnement et du développement durable en juillet 2010, constituent une base solide pour un développement qui consolide davantage les fondements et approches de développement durable préconisés par les Nations Unies dans l'Agenda 21 de Rio, le Plan de mise en œuvre de Johannesburg et la "COP de l'action" 22, a relevé M. Rabbah.

>>Lire aussi : Le bilan du gouvernement en matière de développement durable présenté à Agadir

En marge de ces journées géologiques, cinq conventions de coopération ont été signées entre le ministère de l’Énergie, des Mines et du Développement durable et ses partenaires nationaux et internationaux. Il s'agit d'une convention portant sur la protection du patrimoine géologique, une convention de coopération entre le ministère et la Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, une convention de coopération entre le ministère et la Région de Souss-Massa, une convention de coopération entre le Centre Royal de télédétection spatiale (CRTS) et la cinquième convention a été signée entre le ministère et le Bureau français de recherches géologiques et minières (BRGM).

Cet événement a été l'occasion pour la direction de la géologie de présenter le bilan de ses réalisations, notamment en termes d'infrastructures géologiques et géo-thématiques.

Les Journées géologiques du Maroc constituent une plateforme d'échange entre les scientifiques nationaux et internationaux, les opérateurs et les décideurs locaux et régionaux, les bailleurs de fonds et les porteurs de projets, aussi bien sur l'importance vitale de s'engager résolument sur la voie du développement durable, que sur le rôle de la géoscience dans l'introduction de réponses pertinentes aux défis liés à la préservation de l'environnement, tout en optimisant et en valorisant l'exploitation des ressources naturelles. 

Les participants à ce conclave animeront, deux jours durant, quatre conférences introductives aux diverses thématiques et présenteront, à travers environ 60 communications et 40 posters, les fruits et les résultats de leurs travaux de recherche sur les thèmes de la géo-ressources, géo-risques, géo-stockage, patrimoine géologique, géo-tourisme, géo-information et les nouvelles technologies des sciences de la terre au service du développement durable.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :