Visite au Maroc de la Secrétaire d’État adjointe américaine aux Affaires éducatives et culturelles, axée sur la protection du patrimoine culturel marocain

visite

La secrétaire d’État adjointe des États-Unis aux Affaires éducatives et culturelles, Marie Royce, a conduit une délégation au Maroc du 20 au 23 novembre, pour discuter d’un accord potentiel qui limiterait l’importation de certains objets archéologiques et ethnographiques du Maroc vers les États-Unis, indique mardi un communiqué de l’ambassade américaine à Rabat.

“Les États-Unis portent un profond respect pour le patrimoine culturel du Maroc. Nous espérons faire des progrès concluants vers la signature d’un accord qui permettrait à nos institutions culturelles et à nos autorités de travailler ensemble pour la protection du patrimoine culturel marocain du pillage et du trafic, et qui favoriserait un échange culturel élargi entre nos pays”, a déclaré Mme Royce.

La Secrétaire d’État adjointe américaine s’est entretenue à cette occasion le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, Othman El Ferdaous, afin d’explorer les moyens d’élargir les opportunités d’échange culturel entre les États-Unis et le Maroc, en particulier dans le domaine de la préservation historique, selon la même source.

Les États-Unis jouissent d’une longue expérience de collaboration étroite avec le Maroc pour la préservation des sites du patrimoine culturel à travers tout le Royaume. Depuis 2002, le Fonds des Ambassadeurs Américains pour la Préservation de la Culture a investi plus de 860.000 dollars dans 11 projets visant à préserver le patrimoine culturel du Maroc, souligne-t-on.

En outre, l’USAID développe un programme de 3 millions de dollars pour la promotion de la tolérance religieuse et les efforts communautaires visant à préserver les sites du patrimoine culturel des minorités religieuses et ethniques au Maroc, ajoute la même source.


Au cours de sa visite, la secrétaire d’État adjointe a également visité la synagogue Nahon dans la médina de Tanger, symbole de la diversité religieuse du Maroc et de la promotion de la compréhension interconfessionnelle.

( Avec MAP )