ban600

2016: Attijariwafa bank, la valeur la plus échangée sur le marché central

2016: Attijariwafa bank, la valeur la plus échangée sur le marché central

A l’image de l’année 2015, Attijariwafa bank maintient sa position de valeur la plus échangée sur le marché central, en 2016, avec 20,2% des volumes échangés, soit un volume quotidien moyen (VQM) de 25,9 millions de dirhams (MDH), selon les analystes de Sogécapital Bourse. Dans son rapport annuel « Rétrospective 2016-Marché Actions », la société de bourse souligne que la Banque Centrale Populaire (BCP) se hisse à la deuxième place avec 12,4% du volume total, soit un VQM de 15,9 MDH, suivie d’Addoha, Maroc Telecom et Cosumar avec des parts respectives de 8,9%, 8,8% et finalement 5,2%. Elle a également noté que Marsa Maroc a intégré le palmarès des valeurs les plus échangées sur le marché central pour se positionner au sixième rang, avec une part de 5,1%, soit un VQM de 6,5 MDH et ce depuis son introduction à la Bourse de Casablanca le 19 juillet 2016.

Au total, les 10 valeurs les plus actives ont drainé 73,5% du volume total en 2016, contre 78,2% en 2015, ajoute la même source, mettant en avant une hausse de 28,7% de la capitalisation à 583,4 milliards dirhams (MMDH), au terme de l’exercice écoulé.

La répartition sectorielle fait ressortir un recul de la capitalisation des banques, qui passe de 37% en 2015 à 34% en 2016, indique Sogécapital dans sa publication, dont copie est parvenue à la MAP, relevant que le secteur du « Bâtiment et Matériaux de Construction » a profité de l’augmentation de capital de Lafarge Ciment par fusion absorption de Holcim Maroc pour gagner 200 pbs entre 2015 et 2016.

Ainsi, en terme de classement, le secteur bancaire demeure de loin le plus grand secteur de la cote avec 34%, suivi du secteur des « Télécommunications » et du « Bâtiment et Matériaux de Construction » avec respectivement 21% et 14% en 2016. Sur la même période, le secteur de l’hôtellerie enregistre une hausse de +84,4%, soit la plus forte performance du marché, et ce, grâce à l’augmentation de capital de Risma réalisée en 2016 pour un montant de 636,7 MDH. En retraitant la capitalisation du secteur du transport de l’IPO de Marsa Maroc, la performance annuelle du secteur affiche 74,6% et se positionne au second rang. Pour sa part, le secteur de l’Immobilier reprend des couleurs en 2016 pour se positionner au troisième rang en termes de performance, avec une hausse de +71,3% attribuable à Alliances Développement Immobilier (+125,4%), Addoha (+81,2%) et dans une moindre mesure à Résidences Dar Saada (+44,5%).

Le secteur « Bâtiment et Matériaux de Construction » a, lui aussi, surperformé le marché et a marqué une ascension annuelle de 44,7%, tirée essentiellement par les performances des titres LafargeHolcim Maroc et Ciment du Maroc respectivement de 55,9% et 26,6%. Après un exercice 2015 particulièrement atone, qui s’est soldé par une perte de -7,22%, la Bourse de Casablanca parvient à se ressaisir remarquablement et termine l’année écoulée sur une performance exceptionnelle (+30,46%). En 2016, une année où le processus de réforme de la place casablancaise s’est précisé par des actions concrètes, enclenchant une nouvelle étape dans son développement, le marché boursier marocain signe sa meilleure croissance depuis 9 ans, mettent fin à une longue période d’atonie.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire