ban600

6ème Forum de la jeunesse Euro-Arabe

6ème Forum de la jeunesse Euro-Arabe

La question de la sécurité et de la lutte anti-terrorisme était au centre des discussions tenues, jeudi à Ifrane, lors d’une conférence sous le thème ‘’La Méditerranée : Un carrefour de civilisations entre l’Afrique, l’Orient et l’Occident’’, organisée dans le cadre du 6èmeForum euro-arabe sur la jeunesse. Des jeunes, arabes et européens, ont plaidé pour un dialogue interculturel et la coopération pour contrecarrer l’extrémisme violent et les discours haineux.

Co-organisé par la Ligue des États Arabes et le Ministère de la jeunesse et des sports du Maroc, en partenariat avec le Forum européen de la jeunesse, le forum de la jeunesse Euro-Arabe connaît la participation de 150 jeunes leaders représentant 40 pays arabes et européens. Cet événement est l’occasion pour ces jeunes de dialoguer et coopérer contre l’extrémisme violent et le discours de haine en ligne.

S’exprimant à cette occasion, le Secrétaire Général-Adjoint de la Ligue Arabe, Badr Eddine Allali, a souligné que les «  développements négatifs qu’a connus la scène régionale et internationale ces dernières années, marquées par le manque de sécurité et de stabilité et l’émergence de conflits armés dans certains pays arabes ainsi que des crises économique et financière ont conduit à des conditions sociales catastrophiques » .

La détérioration des infrastructures de base, la régression de la qualité de l’enseignement et des services de santé et l’augmentation du taux de chômage parmi les jeunes, outre le nombre de déplacés et d’immigrés légaux et illégaux, ont favorisé « l’émergence de l’extrémisme, particulièrement, parmi les jeunes et des courants populistes en Europe qui véhiculent des discours hostiles aux étrangers en général et aux musulmans en particulier », a-t-il précisé.

Mme Rothemund, chef du service Jeunesse au Conseil de l’Europe, a insisté dans ce cadre sur la nécessité de maintenir un dialogue ouvert et constructif entre le monde arabe et l’Europe pour lutter contre toutes les formes de violence et d’extrémisme particulièrement parmi les jeunes.

Le rôle de la jeunesse dans sa diversité est de contribuer à encourager les dialogues de paix en se basant sur les ressources méconnues des diverses cultures pour jouer un rôle de médiateur dans les sociétés.

Les participants ont fait savoir que le monde arabe dispose d’un potentiel jeunesse très large capable d’être impliqué dans des initiatives et des politiques de lutte contre certains phénomènes qui continuent de tourmenter certains pays arabes et européens.

Acteurs plutôt que simples figurants, les jeunes doivent bénéficier de plus d’écoute et avoir une place entière dans le leadership des organisations, des sociétés et des organes de décision, autrement dit, la question de la jeunesse doit être une priorité des politiques publiques.

Ce forum qui continue jusqu’au 29 avril, devrait traiter plusieurs thématiques dont « l’impact de l’extrémisme et des discours de la haine», « les facteurs et les causes de l’extrémisme » et « des stratégies et solutions au phénomène de l’extrémisme » et « le racisme et la discrimination ».

 

C.O

 

 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire