ban600

Ahmed Sambi: « Il n’y a pas mieux que le Maroc pour défendre le pavillon africain »

Ahmed Sambi: « Il n’y a pas mieux que le Maroc pour défendre le pavillon africain »

"Il n y a pas mieux que le Maroc pour défendre le pavillon africain et servir Mère Afrique", a indiqué, vendredi soir à Chefchaouen, l'ancien président des Comores, Ahmed Abdallah Sambi.

"Qui, mieux que le Maroc doyen et leader régional majeur, pourrait mieux défendre le pavillon africain et servir Mère Afrique, dans l'émulation fédératrice, la responsabilité partagée et l'intelligence collective, puisqu'il n'a cessé de le faire, depuis la conférence de Casablanca, à l'aube des indépendances Africaines?", a souligné M. Sambi à l'ouverture d'une conférence africaine organisée à l'occasion de la célébration du 1er anniversaire du retour du Maroc à l'Union africaine (UA).

Il a également assuré que le soutien et l'affection de SM le Roi Mohammed VI et du peuple marocain "ne feront pas défaut" à l'Afrique en terme d'expérience, d'expertise et de coopération fructueuse, mutuellement profitable, au vu des belles réussites du label marocain dans beaucoup de pays africains.

"Ce n'est un secret pour personne, vous avez la chance et le bonheur d'être dirigés par un Roi d'exception et de haute facture, de grande dimension politique, culturelle et spirituelle, qui fait un travail gigantesque et qui force le respect et l'admiration de tous", a-t-il dit en s'adressant plus particulièrement à la jeunesse marocaine, précisant que "Son secret est tout simple, Il détient une richesse immatérielle qui n'a pas de prix, Il a conquis les cœurs de Son peuple et ceux de la jeunesse marocaine".

>>Lire aussi: Le Maroc étend son influence en Afrique à travers la diplomatie, le commerce et le leadership politique

"Fêter le retour du Maroc, dans cette charge émotionnelle de fierté d'appartenance africaine, est un honneur et un bonheur pour l'homme d’État que je suis et que je resterai au service de mon pays et de l'amitié maroco-comorienne", s'est-il réjoui, formulant l'espoir que ces retrouvailles fusionnelles africaines seront bénéfiques et positives au continent, tant pour les uns que pour les autres, dans une dynamique de coopération sud-sud, de solidarité communautaire et de développement humain et durable.

Dans ce cadre, M. Sambi a souligné que l'Afrique a besoin de tous ses enfants, de plus de rigueur, d'engagement, d'éthique, de constance et de suivi dans l'action, de même qu'elle doit rétablir le dialogue entre générations dans la responsabilité partagée et l'engagement commun.

L'ancien président comorien a également affirmé avoir, tout au long de son mandat présidentiel, prôné le retour "légitime et naturel" du Maroc au sein de l'UA et milité pour la reconnaissance de son intégrité territoriale, tant dans l'enceinte de la Ligue Arabe que de la Conférence islamique.

Organisée par l'Organisation internationale des médias africains (OIMA) sous le thème "Un nouvel élan pour tout un continent", cette conférence de deux jours connait la participation d’éminentes personnalités africaines, afin d'aborder plusieurs axes de réflexion portant sur les enjeux du retour du Maroc au sein de l'UA, les investissements marocains en Afrique et les "success stories" africaines au Maroc et celles marocaines en Afrique.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire