ban600

Approbation de 140 documents d’urbanisme au titre du budget 2018

Approbation de 140 documents d’urbanisme au titre du budget 2018

Le ministère de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville prévoit, au titre de son budget 2018, l’approbation de 140 documents en matière d’urbanisme et l’élaboration de 110 nouveaux documents d’urbanisme. 

S’exprimant devant la commission de l’intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, la secrétaire d’État chargée de l’Habitat, Fatna Lkhiyel, a présenté un exposé axé sur le programme d’action du ministère en matière d’urbanisme, la révision du système de planification territoriale, le financement de l’urbanisme et l’élaboration d’un Atlas sur l’extension urbanistique dans 25 villes durant la période allant de 1990 à 2017.

Le budget de fonctionnement des départements de l’habitat et de la politique de la ville se répartit entre les charges des fonctionnaires (171,214 MDH) et les équipements et divers (134,19 MDH), alors que le budget d’investissement s’élève à 521,752 MDH et celui du Fonds de solidarité habitat et intégration urbaine est de 2 MMDH.

Le ministère prévoit également de développer et de consolider la convergence au niveau central, en mettant en œuvre les conventions conclues avec les départements ministériels concernés (2 conventions) et en élaborant trois nouvelles conventions inter-départements, en plus de l’adhésion aux efforts du Maroc pour le renforcement du partenariat et de la coopération avec les pays africains et le suivi des conventions signées dans ce cadre, l’appui aux initiatives de la société civile en relation avec la politique de la ville et la réalisation des travaux de rénovation de 16 sites pilotes suivant les besoins exprimés.

Concernant l’aménagement du territoire national et le développement territorial, le programme d’action 2018 prévoit des prospectives territoriales, avec le lancement de la mise en place d’un référentiel national fixant les priorités et les choix stratégiques liés aux plans régionaux d’aménagement du territoire. De même, cette année sera marquée par la finalisation des études stratégiques concernant la prospective du réseau urbain national et l’évaluation du plan d’aménagement du territoire et du programme de développement territorial durable du Grand Atlas et de l’Anti-Atlas.

Dans le cadre de l’accompagnement de la régionalisation, la stratégie du ministère porte sur le soutien technique aux régions en matière d’élaboration des plans régionaux d’aménagement du territoire et la mise en place du programme national pour le développement intégré des centres émergents.

Sur le plan de l’architecture, les mesures prévues concernent, notamment, le soutien et la mise à niveau des constructions dans le milieu rural, l’accompagnement et le suivi du programme national d’aide technique et architecturale dans le monde rural et la finalisation du règlement général de construction relatif à la préservation des biens immobiliers, des bâtiment, de l’esthétique et des conditions du bien-être général.

Ce programme projette aussi le lancement des travaux de construction de l’école nationale d’architecture à Tétouan, l’élaboration des études techniques et architecturales pour les écoles d’Oujda et Marrakech, la création de l’institut des techniciens spécialisés en architecture et en construction à Errachidia, la création de l’observatoire national relatif à l’immobilier, la mobilisation de l’assiette foncière pour réduire le déficit en logements, la lutte contre l’habitat insalubre et la promotion du logement social, la mise à niveau de six villes dans le cadre du programme « villes sans bidonvilles » et la poursuite des programmes concernant les bâtiments menaçant ruine.

Concernant le holding Al-Omrane, il sera procédé au lancement de chantiers portant sur 105.000 unités de mise à niveau urbaine pour le compte de l’Etat, 22.000 dans le cadre du nouveau produit et 6.000 dans le cadre du partenariat avec le privé. De même, seront finalisés les chantiers relatifs à 110.000 unités pour le compte de l’Etat, 25.000 dans le cadre du nouveau produit et 7.000 unités comptant pour le partenariat avec le privé.

L’année 2018 connaîtra, en outre, l’organisation du 2-ème forum ministériel africain de l’habitat et du développement urbain durable et d’une rencontre sur la coopération avec les institutions internationales et les bailleurs de fonds, en plus de la mise en place d’un système informatique interactif dédié à la coopération.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire