ban600

Assilah: Des panélistes internationaux examinent la situation des musulmans en Occident

Assilah: Des panélistes internationaux examinent la situation des musulmans en Occident

Les participants à un colloque sur “les musulmans en Occident: réalités et aspirations” ont tenté, lundi à Assilah, d’établir un diagnostic des conditions d’existence de la communauté musulmane en Occident et de procéder à une évaluation de leur situation, en exposant les diverses opinions quant aux défis, problématiques et difficulté rencontrés par cette communauté.

Les intervenants lors de ce colloque, qui s’inscrit dans le cadre de la 32ème session de l’Université d’été Al-Mouatamid Ibn Abbad à l’occasion du 39ème Moussem culturel international d’Assilah ont également essayé de prospecter l’avenir et d’imaginer des situations et des voies alternatives pour les musulmans dans les sociétés occidentales.

Pour établir un diagnostic général de la situation des musulmans en Occident, il est nécessaire de procéder à des études de suivi, d’analyse et de description à même d’évaluer les défis auxquels ils sont confrontés, a fait observer, dans une allocution à l’ouverture de ce colloque, le secrétaire général de la Fondation du Forum d’Assilah, Mohammed Benaissa. Pour M. Benaissa, ce colloque constitue le point de départ d’un chantier intellectuel, eu égard aux points de vue, d’approches et de méthodes pouvant éclairer la voie des musulmans pour leur permettre de vivre dans un environnement sain.

De son côté, le modérateur de ce colloque, Ahmed Abbadi, secrétaire général de la ligue Mohammadia des Oulémas, a interpellé les intervenants sur les causes du déclenchement des tensions engendrées par la migration des musulmans en Occident et les moyens de tirer profit de cette donne.

Ainsi, le professeur libanais d’Etudes islamiques, Radwan El Sayed, a pointé du doigt l’échec culturel et politique des pays du monde arabo-musulmans, estimant qu’il faut s’attarder sur la problématique migratoire afin de se donner l’occasion de réfléchir à des solutions adéquates.

De son côté, le professeur de religion et de politique à l’Université Birmingham, Jocelyne Cesari, a fait remarquer que malgré la hausse du nombre des musulmans en occident, ils se sentent éloignés, expliquant cette situation par des facteurs politiques, notamment après le 11 septembre.

Pour sa part, la directrice du centre d’études sur les religions à l’université nationale de Rosario (Argentine), Silvia Montenegro, a passé en revue l’histoire de la migration des arabes et en particulier les musulmans aux pays de l’Amérique Latine depuis le 19è siècle.

Quant à Kader Abderrahim de l’Institut de relations internationales et stratégiques à Paris, il a estimé que la problématique de la communauté musulmane en Occident est “sociale”.

M. Sayyed Ataollah Mohajerani, membre du centre international du Roi Abdullah Bin Abdulaziz pour le dialogue interreligieux et interculturel, a appelé, pour sa part,à “humaniser l’Islam”, estimant que l’Islam tolérant est la solution.

De son côté, le co-fondateur et directeur de Forward Thinking, Oliver Mc Ternan, spécialisé dans la résolution des conflits et les relations interreligieuses, a indiqué que le discours populiste en Occident ignore la diversité musulmane, appelant à promouvoir la situation sociale des musulmans en Grande Bretagne.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette manifestation, initiée par la Fondation du Forum d’Assilah, prévoit l’organisation d’une autre rencontre dans le cadre de la 32ème session de l’Université d’été Al-Mouatamid Ibn Abbad autour du thème de “la pensée arabe contemporaine et la question religieuse” (21-23 juillet).

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire