ban600

Brexit : La Commission européenne s’attend à des « coupes impressionnantes » dans le budget de l’UE

Brexit : La Commission européenne s’attend à des « coupes impressionnantes » dans le budget de l’UE

La Commission européenne a mis en garde lundi que la prochaine sortie du Royaume Uni de l’Union européenne devrait se traduire par des « coupes impressionnantes » dans le budget de l’UE.

Lors d’un débat de haut niveau à Bruxelles, marquant le coup d’envoi des discussions sur le prochain cadre financier pluriannuel de l’Union, le commissaire européen en charge du Budget Günther Oettinger a prévenu qu’ »il faudra certainement faire certains sacrifices » pour combler le trou considérable que laissera ce contributeur net au budget européen (donnant plus à l’UE qu’il ne reçoit de sa part), après son départ prévu en 2019.

« Il va falloir faire des coupes dans certains grands programmes, et des coupes impressionnantes », a affirmé M. Oettinger qui évoque une « perte de 12 à 13 milliards d’euros par an ».

« Notre proposition provisoire est de réaliser des économies à concurrence de 50% dans les perspectives actuelles et d’ajouter à concurrence de 50% de l’argent frais. Tout ça pour combler l’écart laissé par le Brexit », a-t-il indiqué.

Il s’est prononcé dans ce sens pour une hausse des contributions nationales au budget de l’UE, actuellement plafonnées à 1% du PIB des Etats membres.

Les discussions sur le cadre financier pluriannuel de l’Union européenne pour la période 2021-2027, s’annoncent compliquées, d’autant plus que l’UE doit aussi trouver les ressources nécessaires pour de nouvelles politiques européennes, notamment dans le domaine de la sécurité intérieure et extérieure, de la transition écologique, de l’emploi, de la migration et de la défense.

Pour aborder ces questions, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a appelé à parler d’abord des projets concrets, du contenu, avant de tenir un débat sur leur financement, tout en rejetant « des coupes sanglantes dans le domaine des politiques de cohésion ».

L’exécutif européen qui doit mettre sur la table ses propositions concrètes au mois de mai, se donne un an pour trouver un accord au sein de l’UE sur le cadre financier pluriannuel fixant les grandes priorités politiques ainsi que des plafonds de dépenses à respecter chaque année.

Le cadre financier pluriannuel actuel couvre la période 2014-2020, avec un plafond de dépenses fixé à environ 963 milliards d’euros pour ces sept ans.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire