ban600

Le budget de la région Casablanca-Settat au titre de l’année 2018 en hausse de 23 pc

Le budget de la région Casablanca-Settat au titre de l’année 2018 en hausse de 23 pc

Le budget de la région Casablanca-Settat au titre de l’année 2018 connaitra une hausse de 23 pc par rapport à celui de 2017, ce qui permettra la réalisation des différents projets de développement programmés, a souligné lundi à Berrechid le président du Conseil de cette région, Mustapha Bakkoury.

Dans son allocution d’ouverture de la session ordinaire du Conseil, qui s’est réuni pour la première à Berrechid, M. Bakkoury a précisé que le budget au titre de l’année 2018 s’élève à 1.087.151.000 de dirhams, dont 49% émane des recettes fiscales de l’Etat, 36% du budget général de l’Etat, alors que le reste provient de produits divers.

M. Bakkoury a, d’autre part, souligné l’importance que revêt cette session qui se fixe pour objectifs de rationaliser la politique budgétaire et d’affecter l’excédent pour la réalisation des différents projets socioéconomiques et environnementaux programmés, ainsi que les priorités prévues dans le cadre du Programme de développement régional, qui feront l’objet de discussions lors des prochaines sessions extraordinaires.

Evoquant la tenue de cette session à Berrechid, M. Bakkoury a expliqué que cette initiaitve s’inscrit dans le cadre de l’approche adoptée par le Conseil consistant en la tenue de ces réunion, à tour de rôle, dans les provinces de la région, estimant que Berrechid est une province en devenir et que l’objectif de la région de Casablanca-Settat est d’en favoriser le développement. Le succès de la régionalisation est, en effet, tributaire des efforts conjugués de l’ensemble de ses composantes (provinces), a-t-il fait observer.

Au sujet de l’excédent prévu pour l’année 2018, le Conseil évoque un montant de plus de 894.156.000 de dirhams, dont 507 millions de dirhams seront affectés à la réalisation notamment de projets de développement socioéconomiques dans divers domaines : sports santé, routes, transports, réhabilitation du patrimoine, et lutte contre la précarité.

A l’ordre du jour de cette session, figuraient un certain nombre de points, dont l’amendement à la convention pour la réalisation de deux centres hospitaliers de proximité, en partenariat avec la Fondation Mohammed V pour la solidarité. Ces deux projets, qui nécessiteront une enveloppe budgétaire de 94 millions de dirhams, seront réalisés au quartier Sidi Moumen, dans la préfecture des arrondissements de Sidi Bernoussi et au quartier Al Rahma, dans la province de Nouaceur.

Le Conseil a également procédé à l’examen et l’approbation d’une série de projets de convention visant notamment à renforcer le partenariat entre les secteurs public et privé, à inciter à la création d’entreprises dans la région, à promouvoir la gouvernance locale et à soutenir l’approche par genre à travers une série d’actions.

Le conseil a, par ailleurs, reporté, à une date ultérieure, les discussions concernant deux points à l’ordre du jour de cette session.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire