ban600

La Chambre des conseillers adopte le projet de loi portant réorganisation de la MAP

La Chambre des conseillers adopte le projet de loi portant réorganisation de la MAP

 La Chambre des conseillers a adopté, mardi soir à la majorité lors d’une séance plénière, le projet de loi portant réorganisation de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP).

Le projet de loi a ainsi été adopté par 33 voix pour, 11 contre et 4 abstentions.

Le projet, qui constitue une étape importante pour l’édification d’une Agence de presse forte jouant un rôle central dans le paysage médiatique national, notamment après sa classification parmi les établissements nationaux stratégiques, vise à élargir le champ d’action de l’Agence et à consolider les principes de professionnalisme, de diversité culturelle et d’ouverture, tout en se concentrant sur le renforcement du rayonnement du Royaume sur la scène internationale.

Le texte vise aussi à déterminer les missions et les domaines d’intervention de l’Agence, ainsi que les outils de gouvernance et les mécanismes administratifs et financiers en vue de permettre à la MAP de répondre aux attentes de ses partenaires, réaliser les objectifs qui lui sont assignés et relever les défis de modernisation, de développement et de leadership aux niveaux national et international.

Ce projet tend également à promouvoir la gouvernance de l’Agence en tant qu’établissement stratégique, dans la mesure où il répartit les prérogatives de manière à promouvoir sa gouvernance selon une approche participative inclusive et conformément aux orientations visant à réformer et promouvoir la communication en tant que secteur stratégique jouant un rôle vital dans le développement économique du pays.

Présentant le projet de loi, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, a souligné qu’en application des dispositions de la Constitution de 2011 et conformément aux Hautes Orientations Royales, ce projet de loi intervient pour donner à l’Agence MAP un cadre juridique avancé lui permettant de jouer un rôle central dans la promotion de la scène médiatique nationale.

Le ministre a souligné à ce propos que la MAP a réussi tout au long des dernières décennies à relever les missions qui sont les siennes particulièrement celles concernant la promotion de l’image du Maroc au niveau national et international et le rayonnement du Royaume et la défense de ses causes.

La MAP a également pu accumuler au fil des années un important patrimoine matériel et humain et acquérir de grandes compétences professionnelles, a-t-il dit, relevant que les mutations que connait le monde et qui consistent principalement en la globalisation de l’information à travers les différents supports médiatiques et la recrudescence de la concurrence, font que la MAP a besoin aujourd’hui d’un cadre juridique moderne lui permettant d’accompagner les changements qui s’opèrent, de faire face aux différents défis, d’enrichir son champ de travail et d’adapter ses services et offres aux exigences du marché, dans la perspective d’accroître sa compétitivité aux niveaux continental et international.

M. Laaraj a fait observer que ce projet de loi est porteur de réformes qui visent à améliorer la gouvernance de l’Agence, à ouvrir de nouvelles perspectives à ses missions, à la doter de larges attributions dans le domaine de l’information, de la presse, de l’édition, de distribution et de communication au service de l’Etat, ce qui constitue un défi pour tout le monde qui requiert la mobilisation de l’ensemble des moyens disponibles pour promouvoir la MAP au rang des grandes agences de presse internationales.

>>Lire aussi : Chambre des Conseillers : Adoption du projet de loi relative à la réorganisation du CNDH

Le projet, a-t-il précisé, comprend une série de nouveautés qui doivent permettre un véritable bond qualitatif au niveau des missions de la MAP, de sa gestion et de son organisation financière et qui va se traduire principalement par l’élargissement et la réorganisation des missions de l’Agence.

Le texte garantit à l’Agence la possibilité d’user de tous les moyens et supports actuels et futurs pour préserver l’œuvre de sa modernisation éditoriale et technologique, de conclure des conventions, de créer des groupements, de nouer des partenariats pour réaliser ses projets et de mettre en place des instances de gouvernance, a ajouté le ministre.

Il a en outre assuré que les réformes apportées par ce texte viennent renforcer les acquis engrangés par l’Agence depuis sa création et particulièrement lors de ces dernières années, notant que la MAP a accompli plusieurs progrès en matière de respect de la déontologie de la profession, d’ouverture sur des métiers nouveaux dans le domaine de l’audio-visuel, la vidéo, l’infographie et l’édition, outre l’adoption d’une série de réformes structurantes dont la création des pôles et le redéploiement des bureaux régionaux et internationaux de l’Agence pour davantage d’efficacité et d’efficience.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire