ban600

Concours national de police : Volonté exprimée de la DGSN de renforcer la transparence et le mérite dans l’accueil des candidats admis

Concours national de police : Volonté exprimée de la DGSN de renforcer la transparence et le mérite dans l’accueil des candidats admis

L’Institut Royal de police (IRP) de Kénitra et les différents centres de formation de policiers ont commencé à accueillir progressivement les candidats ayant réussi les examens de recrutement au titre de l’année budgétaire 2016 pour effectuer leur formation de base, a annoncé mercredi la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Le système des examens a été marqué par l’adoption de nouveaux critères aussi bien au niveau des questions des épreuves ayant rassemblé des sujets juridiques, d’ordre général, des questionnaires à choix multiples et la méthode de correction confiée à des académiciens et des enseignants universitaires, qu’au niveau du renforcement des procédures relatives à l’examen médico-psychologique supervisées par un laboratoire spécialisé. Ce laboratoire relève de l’inspection de la Santé de la Sûreté nationale. En outre, il a été signalé un renforcement des mécanismes d’intégrité, de transparence et d’égalité des chances à travers une rupture avec tous les aspects de la triche, ajoute la DGSN dans un communiqué.

La même source précise que 164.053 candidats des deux sexes, se sont présentés aux épreuves écrites, répartis sur 321 Centres à travers l’ensemble du territoire national, notant que 23.635 candidats ont atteint la phase des examens oraux et subi les tests médico-psychologiques. Quant au nombre de candidats ayant passé avec succès les différentes phases des examens, il a atteint 5.100, soit l’équivalent au nombre des postes budgétaires disponibles, dont 600 postes affectés à la Direction générale de surveillance du territoire national, alors qu’une liste d’attente a été établie en attendant les  résultats des examens médicaux et psychologiques avancés de nombre de candidats encore en cours de réalisation, indique encore le communiqué.

Concernant les données statistiques selon la répartition géographique, la région de Rabat-Salé-Kénitra vient en tête avec 1.204 candidats admis, suivie des régions de Fès-Meknès avec 1.035 admis, du Grand Casablanca-Settat (781), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (392), de Marrakech-Safi (381), l’Oriental (207), Béni-Mellal-Khénifra (155), Sous-Massa (135), Laâyoune-Sakia El Hamra (90), Guelmim-Oued Noun (52), Drâa-Tafilelet (45), et Dakhla-Oued Eddahab (23).

La DGSN souligne, à travers l’annonce de ces résultats, son souci de consolider les mécanismes de l’intégrité, du mérite et de l’égalité des chances entre tous les candidats, des deux sexes, qui ont passé les concours d’accès à la police. Elle met en exergue sa priorité à renforcer la transparence totale dans l’accueil des nouveaux profils ayant concouru.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire