ban600

Le DG de l’OIM salue la politique “humaniste et exemplaire à l’échelle régionale et continentale” du Maroc en matière d’immigration

Le DG de l’OIM salue la politique “humaniste et exemplaire à l’échelle régionale et continentale” du Maroc en matière d’immigration

Le Directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), William Lacy Swing a salué, jeudi à Skhirat, la politique « humaniste et exemplaire à l’échelle régionale et continentale » du Maroc en matière d’immigration et d’asile sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI.

« Je félicite le Royaume du Maroc, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour cette politique humaniste et exemplaire à l’échelle régionale et continentale », a dit M. Swing dans une allocution lors d’une rencontre organisée par le ministère délégué, chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration à l’occasion de la célébration du quatrième anniversaire du lancement de la politique nationale d’Immigration et d’Asile.

La politique marocaine « pionnière dans la région » en matière d’immigration témoigne de la réelle volonté d’intégration des migrants dans le respect des droits de l’Homme, a-t-il souligné, faisant part du soutien de l’OIM aux gouvernement et acteurs non-gouvernementaux pour l’intégration de la migration dans des secteurs clés tels que la santé et le développement local.

A cet égard, M. Swing a indiqué que l’organisation qu’il chapeaute collabore étroitement avec les ministères et les différentes parties prenantes concernées par une meilleure opérationnalisation de la politique migratoire, conformément au cadre de régionalisation avancée.

L’OIM appuie également la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’Immigration et d’Asile (SNIA), notamment par le biais du Programme conjoint d’appui à la mise en œuvre de la SNIA, en partenariat avec d’autres agences des Nations Unies au Maroc.

Après avoir réintégré sa famille africaine en janvier 2017, le Royaume s’est vu confié la responsabilité de gérer le dossier migratoire au sein de l’Union africaine, a relevé M. Swing, soulignant que le Maroc, en capitalisant sur cette dynamique, a un rôle important à jouer dans la promotion de la bonne gouvernance migratoire dans la région et dans le monde.

Le Royaume « donne une réponse exemplaire » aux multiples enjeux de la migration, et « affirme régulièrement à l’échelle régionale et internationale son rôle moteur dans la conduite du changement positif », a-t-il estimé.

Il a noté, à cet effet, que le Maroc co-préside le Forum mondial sur la migration et le développement (GFMD) dont le 11ème sommet se tiendra à Marrakech en décembre 2018.

L’organisation de cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’évaluation du bilan de la politique nationale d’Immigration et d’Asile, et sert à dresser les résultats des consultations nationales sur le Pacte mondial sur les migrations, adopté à New York le 19 septembre 2016. Ces consultations ont eu lieu du 26 au 28 septembre avec l’ensemble des parties prenantes, notamment la société civile, le milieu académique, le secteur privé et les autorités publiques, et ce afin d’avoir les recommandations du Maroc à ce sujet.

Cette rencontre a été marquée par la présence de représentants des départements gouvernementaux et établissements publics concernés, outre des experts et chercheurs universitaires, représentants du secteur privé, des organisations de la société civile et des organisations internationales.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire