ban600

La journée nationale de la résistance: souvenirs des martyrs de l’indépendance

La journée nationale de la résistance: souvenirs des martyrs de l’indépendance

Le peuple marocain et la famille de la résistance célèbrent, lundi, le 64ème anniversaire de la Journée nationale de la résistance, qui coïncide avec la commémoration de la disparition du martyr Mohamed Zerktouni et du 62ème anniversaire du recueillement de feu S.M Mohammed V sur la tombe de cette figure de proue de la résistance, et se constitue une occasion pour se remémorer les sacrifices des martyrs de la lutte nationale pour la liberté, l'indépendance et l'intégrité territoriale.

Cette célébration constitue également une opportunité pour rendre hommage aux sacrifices des martyrs de la lutte nationale pour l'indépendance et à leurs actions louables au service de la patrie, de même qu'elle illustre la forte symbiose entre le Trône alaouite et peuple marocain.

L'épopée de la Révolution du Roi et du Peuple a été déclenchée, le 20 août 1953, pour déjouer les complots fomentés par le colonisateur, notamment sa décision outrageuse de forcer à l'exil le héros de la libération et l'indépendance, Feu S.M Mohammed V et l’auguste famille Royale, croyant faire taire la résistance nationale.

Attaché à ses valeurs religieuses sacrées et ses constantes nationales, le peuple marocain a alors déclenché un mouvement de résistance qui n'a fait que se renforcer en multipliant les manifestations populaires et les opérations de lutte contre les socles de l’entité coloniale et ses intérêts, en s'organisant en cellule et organisation de lutte armée dans l’ensemble des villes et villages du Royaume.

Le martyr Mohamed Zerktouni a été dans ce contexte l'un des pionniers et symboles éternels de ce mouvement, en se chargeant, entre autres, de l'encadrement et de l'organisation des cellules secrètes de la résistance nationale qui œuvraient pour la mobilisation d’une résistance populaire contre l'occupation.

Suite à son arrestation par les forces de l’occupation le 18 juin 1954, Feu Zerktouni préféra se donner la mort que de se voir contraint sous la torture de divulguer les secrets du mouvement et dénoncer ses compagnons de lutte, donnant l'exemple de l’esprit du sacrifice et du nationalisme incarné par l’ensemble des martyrs, résistants et membres de l’armée de libération.

>>Lire aussi :Bejaâd: Inauguration d’un espace dédié à la mémoire de la résistance

La consécration de la grande épopée de la Révolution du Roi et du Peuple a été incarnée par le retour d'exil du héros de la libération et de l’indépendance, Feu S.M Mohammed V, et son compagnon de lutte Feu SM Hassan II et de l’auguste famille Royale, le 16 novembre 1955, ainsi que l'annonce de la fin de l'emprise du protectorat.

En signe de reconnaissance des lourds sacrifices et des actions héroïques menées par la résistance marocaine pour permettre au Maroc de s’affranchir du joug du colonialisme, feu SM Mohammed V avait déclaré, le 18 juin Journée nationale de la résistance.

En se recueillant, le 18 juin 1956, sur la tombe de feu Mohamed Zerktouni au cimetière Chouhada à Casablanca, Feu S.M. Mohammed V avait indiqué que «La patrie, reconnaissante, perpétue la mémoire des résistants tels que Mohamed Zerktouni et Allal Ben Abdellah et leur réservera dans ses fêtes, une grande journée anniversaire digne de leur glorieux combat».

A cette occasion, le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération a rappelé le discours de SM le Roi Mohammed VI, adressé à la Nation, le 29 juillet 2017, à l'occasion du 17ème anniversaire de la Fête du Trône, dans lequel SM le Roi a indiqué que "Bien évidemment, la question du Sahara marocain n’est pas matière à débattre, et demeure en tête des priorités".

"Mais aujourd’hui, ce à quoi Nous nous attachons, dans toutes les régions du Maroc, c’est à impulser concrètement ta nouvelle marche; elle ambitionne la réalisation du développement humain et social, l’égalité et la justice sociale, au profit de tous les Marocains. Pour Nous, en effet, il est inconcevable que ce progrès ne soit pas commun à l’ensemble des régions de notre pays, sans exclusive.", a souligné le Souverain.

Dans son discours du 20 août 2017, à l’occasion du 64-ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, SM le Roi Mohammed VI a noté que l'orientation du Maroc vers l'Afrique, ne se fera pas au détriment des priorités nationales, et en tête la cause de notre intégrité territoriale, soulignant qu'"En réalité, l'orientation du Maroc vers l’Afrique ne changera rien à nos positions et ne se fera pas au détriment des priorités nationales. A l’inverse, elle apportera une plus-value à l’économie nationale et contribuera à renforcer les relations de notre pays avec sa profondeur africaine."

En célébrant cet événement historique, le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération a pour ambition de faire connaître les grands moments de cette épopée et faire revivre cette histoire aux nouvelles générations en vue de préserver l'histoire nationale conformément aux Hautes orientations Royales, dans la perspective d’assurer une mobilisation globale pour défendre les constantes de la Nation, de préserver l'identité et de s'inspirer des valeurs de solidarité du peuple marocain.

C'est également une occasion pour la famille de la résistance et de l'Armée de libération de saluer le retour "triomphal" du Maroc au sein de l'Union africaine (UA), et sa contribution aux enjeux politiques, diplomatiques, économiques, sociaux, culturels et humains, et ce dans le cadre de son ouverture sur l’Afrique, évoquant les principes suprêmes et les valeurs du patriotisme, ainsi que son adhésion positive et agissante, marquée par l’esprit de la citoyenneté responsable, en vue de poursuivre les parcours du présent et ceux du futur et réaliser le projet sociétal moderne démocratique et de développement.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire