ban600

L’application du code de la route à l’encontre des piétons vise leur protection

L’application du code de la route à l’encontre des piétons vise leur protection

 L'application des dispositions du code de la route à l'encontre des piétons qui ne traversent pas sur les passages cloutés vise à assurer la protection de ces usagers de la route selon une approche privilégiant la prévention à la sanction, a indiqué une responsable de la Police de la circulation relevant de la préfecture de Police à Rabat. Cette protection s'effectue sur trois étapes.

La première concerne la verbalisation des conducteurs de véhicules qui ne respectent pas le passage piétons et qui sont passibles d'une amende de 300 DH à payer sur place sous peine de voir leurs véhicules embarqués à la fourrière. La deuxième étape porte sur des campagnes de sensibilisation dédiées aux piétons tout au long de l’année visant à ancrer la nécessité de traverser sur les passages qui leurs sont dédiés, a confié à la MAP cette représentante de la DGSN.

La dernière étape se rapporte à la verbalisation des piétons qui ne respectent pas le passage clouté et qui tombent sous le coup de l’article 187 du Code de la route qui stipule que "tout piéton ne traversant pas sur le passage clouté doit désormais payé une amende allant de 20 à 50 DH", explique la même source.

Selon l'article 94 du code de la route, "tout piéton doit, lors de l'usage de la voie publique, prendre les précautions nécessaires à éviter tout danger, soit pour lui, soit pour autrui, respecter les règles spéciales de circulation le concernant fixées par la loi et s’interdire tout acte pouvant porter préjudice à l’environnement de la route".

Toute infraction à ces règles est punie d’une amende de 20 à 50 DH, en vertu de l'article 187. Ces contraventions peuvent faire l’objet d'une transaction, par le paiement d’une amende de 25 DH.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire