ban600

Lever de rideau sur le 7ème Festival international de Larache pour la culture, les arts et le patrimoine

Lever de rideau sur le 7ème Festival international de Larache pour la culture, les arts et le patrimoine

Le rideau a été levé, mercredi soir, sur la 7ème édition du Festival international de Larache pour la culture, les arts et le patrimoine, avec la participation d’un parterre d’artistes, d’intellectuels, de sportifs et d’acteurs associatifs marocains et étrangers.

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition, organisée sous le thème « Les régions du Royaume, des racines patrimoniales et des ponts culturels pour l’unité africaine », est marquée par la participation de 6 pays, à savoir le Qatar, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Gabon et le Madagascar, outre le Maroc.

Intervenant lors de la cérémonie d’ouverture, qui s’est déroulée en présence notamment du gouverneur de la province de Larache, Mustapha Ennouhi, le président de l’Association Abdul Samad Alknfawi, initiatrice du festival, Mohamed Larbi El Haouari, a souligné que cette manifestation vise à préserver l’identité culturelle marocaine authentique et le patrimoine immatériel du Royaume et à promouvoir les valeurs de paix, de tolérance, de coexistence et d’acceptation de l’autre dans sa différence.

Cette édition, qui met à l’honneur la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra, s’assigne pour objectif de soutenir la souveraineté et l’intégrité territoriale du Maroc et de prôner la ville de Larache comme capitale de la coexistence et des valeurs humaines nobles, et espace de métissage de cultures et des arts, en capitalisant sur les civilisations successives qu’elle a connues, a fait savoir M. El Haouari.

Dans ce cadre, le responsable a affirmé que le festival, qui s’inscrit dans le cadre de la célébration du 18ème anniversaire de la Fête du Trône, ambitionne également de s’ouvrir sur le patrimoine culturel et civilisationnel de toutes les régions du Maroc, à travers ses différents affluents, dont le théâtre de rue, la fantaisie, le folklore africain, le chant populaire local, la poésie, ainsi que des compétitions sportives de la chasse à l’arc et au faucon, et de promouvoir le rayonnement économique et touristique de la ville de Larache.

Pour sa part, le président du Conseil provincial de Larache, Mustapha Chentouf, a souligné que cet événement se veut un rendez vous culturel annuel incontournable pour la promotion des domaines artistique et touristique, et un espace visant à rapprocher les visiteurs de la ville de Larache du patrimoine et du capital immatériel dont regorge la région et à renforcer l’attachement des Marocains à leurs racines et à l’identité nationale, ancrée dans l’histoire.

De son côté, le président de l’association qatarie de chasse, Ali Ben Khatem Mohamed Al Mehshadi, qui participe pour la 6ème année consécutive à cet événement, a précisé que cette rencontre constitue une occasion pour promouvoir le métissage culturel et civilisationnel entre le Maroc et le Qatar et encourager les sports du tir et de la chasse, et les compétitions de faucons et de lévriers.

Le nombre de prix réservés aux gagnants de la compétition de lévriers sera porté, cette année, à 10 contre 3 qui leur sont consacrés durant l’édition précédente, et ce en raison de l’engouement des participants pour ce sport.

Quant au président de l’association Ghaouth aux camps de Tindouf, Ismaili Sidi Mohammed Cheikh, il a mis en avant le développement socio-économique que connaît la région du Nord en général et la province de Larache en particulier, notant que cette manifestation vise à mettre en avant les traditions et la diversité culturelle des provinces du Sud.

Cette cérémonie a été ponctuée d’un concert musical animé par l’artiste marocain Hamid El Hadri, qui a séduit le public avec un florilège de morceaux choisis du répertoire musical maghrébin, dont « Lamouni ligharo meni », « Abent bladi », « Hbib Lqalb », « Ah Ya zina », « Reguebt Ala Ain Zora », « Lala Ylali » et « Wahd Lghziel ».

La soirée a été émaillée également de la brillante prestation de la voix du Sud Saida Charaf, qui a interprété plusieurs de ses tubes ainsi que les plus belles chansons du répertoire de musique marocaine et arabe, dont « Janna, janna », « Ahlan wasahlan », « awmaloulou », « shab lbaroud », « Laâyoune Aynia », « lhmami asidi lhmami », « reggada » et « Mani ».

Les festivaliers ont été gratifiés également d’un sketch animé par le comédien Mimih qui a abordé différentes thématiques garnies d’humour, de finesse et d’éclats de rires.

Cette manifestation, qui se poursuivra jusqu’au dimanche prochain, sera marquée également par l’organisation de plusieurs activités artistiques et sportives dans différents espaces de la ville, à même de mettre en avant l’héritage patrimonial et spirituel riche et les racines historiques et civilisationnelles profondes de la région.

Il s’agit ainsi de l’organisation d’une compétition nationale de tir à l’arc, avec la participation de champions du monde de cette spécialité, ainsi que d’autres compétitions sportives, à même de promouvoir le rayonnement sportif et l’attractivité de la destination Larache.

Au programme du festival, qui a été émaillé par l’organisation, mardi, du carnaval international de Larache pour la culture, les arts et le patrimoine, figurent une session de formation animée par le Conseil national des droits de l’Homme et des concerts de musique, qui seront animés par des artistes marocains et étrangers, dont Hajji Srifi, Said Senhaji, Safae et Hanaz, d’une troupe de Flamenco et d’artistes africains, ainsi que de la présentation de la pièce théâtrale « Nayda » de la troupe Tras pour les arts.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire