ban600

L’inclusion financière, un facteur important d’efficacité économique et d’équité sociale

L’inclusion financière, un facteur important d’efficacité économique et d’équité sociale

L’inclusion financière est devenue un facteur important d’efficacité économique et d’équité sociale, a relevé, vendredi à Marrakech, le Wali de Bank Al Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri.

“Une inclusion financière durable et efficiente exige un équilibre permanent entre l’innovation et les garde-fous à mettre en place pour assurer la bonne santé du secteur financier”, a relevé, M. Jouahri à l’ouverture d’un séminaire international sur l’inclusion financière organisé en marge du 61è Congrès international de la statistique.

Il a, à cet effet souligné que l’inclusion financière a constitué dès 2007 aussi bien pour le ministère des Finances que pour Bank Al Maghrib, l’un des principaux vecteurs de développement d’une stratégie globale du secteur financier à l’horizon de 2020 qui vise à la fois l’approfondissement du marché bancaire national, le développement des marchés de capitaux et le positionnement de notre pays en tant que hub financier régional.

“Notre engagement à promouvoir l’accès et l’usage de services financiers de qualité sur des bases saines et solides a été annoncé en 2013 à travers notre adhésion à la déclaration de Maya et réaffirmé en 2016 dans le cadre de la feuille de route d’alignement du secteur financier marocain aux objectifs de développement durable à l’occasion de la COP22 tenue l’année dernière à Marrakech”, a noté le Wali de la Banque Centrale du Maroc.

Et d’ajouter que BAM, conscient de l’importance que revêtent les données pour la conception de politiques pertinentes, a pris des mesures spécifiques pour développer un ensemble d’indicateurs en ligne avec les standards internationaux en l’occurrence l’accès et l’utilisation des services financiers.

M. Jouahri n’a pas manqué de rappeler la nécessité de continuer à unir nos efforts aussi bien au niveau national qu’international et à nous mobiliser de manière globale et harmonisée pour le développement de l’inclusion financière de la population, tous segments confondus.

Organisé par Bank Al Maghrib et le Comité Irviny Fisher (IFC) de la Banque des Règlements Internationaux en coopération avec le Centre d’Etudes monétaires latino-américaines (CEMLA), ce séminaire réunit des experts et des professionnels représentants les différents continents dans le domaine des statistiques et de l’inclusion financière, en particulier des représentants des banques centrales membres de l’IFC, d’autres autorités nationales et organisations internationales, pour discuter des questions relatives aux données sur l’inclusion financière.

Ce carrefour financier international constitue également une occasion pour discuter des défis d’ordre politique et réglementaire ainsi que des besoins en matière des données que pose l’inclusion financière.

Il abordera dans le cadre de ses travaux plusieurs thématiques à savoir “l’inclusion financière et le rôle des banques centrales”, “Les données sur l’inclusion financière”, “La promotion et les défis politiques liés à l’inclusion financières” et “La coopération internationale en termes d’évaluation de l’inclusion financière”.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire