ban600

Le Maroc dispose d’une grande expérience en matière de décentralisation qu’il partagera avec les pays africains

Le Maroc dispose d’une grande expérience en matière de décentralisation qu’il partagera avec les pays africains

Le Maroc dispose d’une grande expérience en matière de décentralisation et de gestion des collectivités, qu’il compte partager avec les autres pays africains, a affirmé, jeudi à Rabat, la Commissaire aux affaires politiques de l’Union africaine, Mme Minata Samate Cessouma.

« Il nous faut des expériences réussies pour faire ce partage d’expérience et aller de l’avant pour le bien-être des populations africaines », a ajouté Mme Samate Cessouma en marge de la cérémonie de clôture de la réunion du bureau du Comité technique spécialisé (CTS n8) de l’Union africaine, signalant que le Maroc a « engrangé des succès » en matière d’amélioration de la qualité des services publics de base et des conditions de vie des populations. Mme Samate Cessouma, qui s’est réjouie de la détermination du bureau d’assurer un bon fonctionnement du CTS n8, a assuré de son engagement personnel et de son département d’atteindre les objectifs pour lesquels ce comité spécialisé a été créé, notamment en ce qui concerne la fonction publique, les collectivités locales, le développement urbain et la décentralisation.

Pour sa part, le ministre de la Décentralisation et de la gouvernance locale de la République du Bénin, président du CTS N°8 de l’UA, Barnabé Zinsou Dassigli, a relevé que cette réunion a été couronnée par d’importantes décisions qui seront à même d’insuffler un nouvel élan au CTS n°8 et impacteront positivement les pays africains, soulignant que « le plus important reste leur mise en œuvre ».  M. Zinsou Dassigli, qui a fait observer que le Maroc est l’un des premiers pays africains ayant adopté la décentralisation, a appelé à faire ratifier la Charte africaine sur les valeurs et principes de la décentralisation, de la gouvernance Locale et du développement local et la Charte africaine sur les principes et valeurs du service publique.

>>Lire aussi : M. Abdennabaoui appelle à s’informer des bonnes pratiques internationales en vue de développer les capacités du ministère public

Par ailleurs, le Wali, directeur général des collectivités territoriales au sein du ministère de l’Intérieur, Khalid Safir, a assuré que la présente réunion CTS n8 se tient pour la première fois à Rabat, au lendemain du retour du Royaume au sein de l’Union africaine, notant que ce comité est d’une importance stratégique quand on sait que l’Afrique voit sa population, essentiellement rurale il y a trente ans, devenir majoritairement urbaine d’ici trente ans. Le Maroc accueillera à la fin de cette année la 8ème édition d’Africités, le plus grand rassemblement panafricain de Cités et gouvernements locaux d’Afrique, qui renforcera davantage les relations de coopération et de solidarité entre les collectivités territoriales du continent, a également rappelé M. Safir.

Cette cérémonie de clôture a été marquée par la lecture, par la ministre du Développement communal du Burundi, Jeanne D’Arc Kagayo, en tant que rapporteur, de la Décision de la réunion du bureau du CTS 8 de l’UA, qui comprend des points liées notamment au règlement intérieur du comité, son fonctionnement et le mécanisme de son financement, la Coordination entre le Président du Bureau du CTS n°8 de l’UA, le Bureau, le Secrétariat et les Sous-comités, la situation administrative et financière des Sous-comités, ainsi que la feuille de route et les résultats attendus en 2018.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire