ban600

Un Marocain à la tête de la conférence des Etats parties à la convention arabe de lutte contre la corruption

Un Marocain à la tête de la conférence des Etats parties à la convention arabe de lutte contre la corruption

 Le Marocain Ali Rame, directeur du pôle des affaires juridiques au sein de l’Instance centrale de prévention de la corruption, a été élu, mardi, président de la conférence des Etats parties à la convention arabe de lutte contre la corruption.

M. Rame a été élu à l’unanimité en tant que président de la conférence des Etats parties à la convention arabe de lutte contre la corruption, lors de la 2è session de la conférence, tenue au Caire, avec la participation du Maroc et d’autres pays arabes, indique un communiqué de la délégation permanente du Royaume du Maroc auprès de la Ligue arabe.

Cette élection intervient en reconnaissance de l’expérience marocaine en matière de moralisation de la vie publique et de lutte contre la corruption et ses efforts au niveau régional pour la promotion de la transparence, précise le communiqué.

Cette conférence, organisée sur deux jours, examine le rapport et les recommandations des deux premières réunions du comité d’experts gouvernementaux relevant de la première conférence des Etats parties à la convention arabe de lutte contre la corruption.

Ont pris part à cette réunion, des représentants de l’Egypte, la Jordanie, les Emirays arabes unis, le Bahrein, la Tunisie, l’Algérie, l’Arabie saoudite, le Soudan, l’Irak, Oman, la Palestine, le Qatar, le Koweit et le Maroc.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire