ban600

Ouverture de l’année culturelle: Vers la consécration d’une tradition annuelle pour une rentrée culturelle constructive et pérenne

Ouverture de l’année culturelle: Vers la consécration d’une tradition annuelle pour une rentrée culturelle constructive et pérenne

Expositions photographiques, d’archives et de divers produits, scènes musicales et remises de diplômes à des lauréats des instituts relevant du ministère de la culture et de la communication ont agrémenté la cérémonie d’ouverture de l’année culturelle, jeudi soir à Rabat.

Cette ambiance festive intervient dans la perspective de la consécration d’une tradition annuelle, pour une rentrée culturelle constructive et pérenne, a indiqué le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laaraj.

Intervenant lors de la cérémonie d’ouverture, rehaussée par la présence du chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, et plusieurs membres de son cabinet, ainsi que d’autres personnalités, le ministre de tutelle a appelé à « accorder à la culture la place qui est la sienne dans les plans et programmes élaborés, de sorte à permettre d’aspirer tout légitimement à en faire une locomotive de développement ».

La réalisation de cet objectif nécessite un travail institutionnel de longue haleine, a-t-il indiqué, soulignant que le ministère, qui ne ménagera aucun effort en ce sens, a mis en place un plan basé sur des axes stratégiques portant sur la conservation du patrimoine culturel national matériel et immatériel, les industries culturelles, l’accès à la culture à travers une politique de proximité et l’équipement culturel et la promotion de la culture marocaine à l’international.

Ce plan sera bientôt encadré par une stratégie culturelle prévue dans le cadre du programme gouvernemental et basée sur une approche participative qui sera couronnée par l’organisation des assises nationales de la culture, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le ministre, évoquant des actions à mener par son département dans le cadre des efforts institutionnels visant à favoriser le développement culturel escompté, a fait état de l’entrée en vigueur la semaine prochaine de la rentrée unifiée dans les conservatoires conformément à des cahiers de charge pédagogiques actualisés et l’organisation la semaine d’après de la cérémonie de lancement du Prix Hassan II des manuscrits.

Il a également annoncé le coup d’envoi bientôt des travaux de construction de l’institut national de musique de danse et du siège de l’institut supérieur d’art dramatique et d’animation culturelle à Rabat, dans l’attente de l’ouverture, à l’occasion de la prochaine rentrée universitaire, de l’institut supérieur de la musique et des arts chorégraphiques.

Le ministre a également fait état de la tenue fin novembre prochain du 19è festival national de théâtre et de la 24è Foire internationale du livre et publication en février 2018 à Casablanca.

La saison culturelle sera marquée également par l’organisation des festivals patrimoniaux et culturels ayant atteint le nombre de 22, ainsi que par la tenue, en avril prochain, du mois du patrimoine et ce pour jeter la lumière sur l’importance du patrimoine culturel national et la sensibilisation sur sa préservation.

Plusieurs opérations relatives à la réhabilitation des monuments historiques dans plusieurs villes marocaines comme Al Hoceima, Marrakech, Essaouira, Rabat, Tanger et Tétouan, seront menées également au cours de cette saison, outre le parachèvement de l’enregistrement et la documentation du patrimoine oral hassani dans les provinces du Sud du Maroc.

La Bibliothèque nationale du Royaume, le Théâtre national Mohammed V et Archives du Maroc (ADM) connaîtront, de leur côté, un élan intellectuel et culturel permanent à travers l’organisation de plusieurs activités culturelles. Dans le même sillage, il sera procédé au soutien et à la promotion des domaines culturels et artistiques pour consolider le principe de la qualité et de l’efficacité et asseoir les bases de l’encouragement de l’industrie culturelle.

Cette saison verra également le parachèvement de 19 structures et centres culturels en cours de réalisation, ainsi que le coup d’envoi de quatre projets de centres culturels et la programmation de 16 nouveaux centres et établissements culturels, dont cinq de proximité dans le milieu rural.

Par ailleurs, il sera procédé au parachèvement de l’examen de la loi organique relative à la création du Conseil national des langues et de la culture marocaine qui a déjà été présentée au Parlement.

Sur la base de cette évolution que connaît le Maroc dans le domaine des droits linguistiques et culturels, un programme a été lancé pour l’enseignement de la langue amazighe à l’Institut supérieur d’art dramatique et d’animation culturelle et à l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine, a fait savoir M. Laaraj, ajoutant que cette expérience sera élargie, dans l’avenir, aux autres établissements de formation relevant du ministère.

Cette saison sera marquée également par davantage d’ouverture sur la communauté internationale à travers l’accueil des semaines culturelles internationales au Maroc et la participation à des événements culturels internationaux et ce pour consolider la diplomatie culturelle et renforcer la place du Royaume comme terre de dialogue et de connaissance entre les cultures et les peuples.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire