ban600

Que pensent-ils des élections du 7 octobre ?

Que pensent-ils des élections du 7 octobre ?

Dossier du mois

Khadija Boujanoui, Directrice Financière et du Contrôle de Gestion, Présidente du Comité Parité 2M

Le 7 octobre prochain, le peuple marocain votera pour renouveler les membres de la Chambre des Représentants. Il s’agit du deuxième Scrutin après l’adoption de la nouvelle constitution 2011 et c’est là toute l’importance de ce scrutin. Nous devons, toutes et tous, remplir notre devoir en tant que citoyennes et citoyens pour que tous les articles de notre constitution soient mis en application sans restriction. J’espère, par ailleurs, que toutes les Femmes du Maroc iront justement voter pour continuer à défendre leurs droits particulièrement ceux accordés dans notre constitution, mais surtout que les partis politiques prennent en considération le rôle et la place de la femme dans le développement de notre pays et intègrent cette donne dans leurs programmes politiques.
Il est clair que les femmes n’occupent toujours pas la place qu’elles méritent. Aujourd’hui, le gouvernement compte 39 ministres dont seulement 6 femmes. Et parmi elles, 4 sont ministres déléguées.
Les seules Femmes qui dirigent un ministère à part entière, sont Bassima Hakkaoui et Fatema Marouane. L’une pour la Famille et la Solidarité, l’autre pour l’Artisanat, l’Économie Sociale et Solidaire. Encore une fois, on constate que les femmes sont toujours enfermées dans la case du social… Alors certes, il y a tout de même eu une avancée entre le gouvernement Benkirane 1 et 2 puisque le premier ne comptait qu’une seule femme, mais la parité est loin d’être acquise.

Et dans les partis politiques, la situation n’est pas meilleure, ils sont tous, quasiment, dirigés par des hommes alors que les femmes sont confinées, bien souvent, dans des sections féminines ou/et sociales.
Pourtant, au Maroc, il y a des centaines de femmes qualifiées dans tous les domaines. Il suffit de jeter un coup d’oeil sur la sphère économique pour voir justement que c’est une femme qui est à la tête du patronat marocain.
Malheureusement, ces femmes ne sont pas mises au devant de la scène même si elles sont si nombreuses. D’abord, la Femme marocaine a beaucoup de mal à se mettre en avant parce qu’elle porte, justement, en elle une éducation basée sur la différence entre l’homme et la femme et tout le poids des traditions et coutumes, qui malheureusement, continuent à régir la plupart des rapports dans notre société. C’est aussi notre faute à nous, les médias en général ; nous avons là une très grande responsabilité dans l’évolution des mentalités et la lutte contre les stéréotypes. C’est un constat que nous avons dressé à 2M il y a de cela plusieurs années. Nous ne faisons appel aux femmes que pour parler de la Femme, du social ou de la vie associative.
Depuis trois ans maintenant, nous nous sommes attachés à mettre fin à ces stéréotypes. Et nous avons voulu aller encore plus loin en menant des recherches et je peux vous assurer que nous avons découvert des parcours de femmes, en plus de celles connues déjà, qui peuvent nous rendre fiers. Des économistes, des politiques, des ingénieurs, des professeurs en médecine, des chercheuses universitaires … Les compétences féminines sont partout, nous ne les mettons pas en avant c’est tout, c’est la dure réalité. C’est pourquoi nous avons apporté (aussi petite soit-elle) notre pierre à l’édifice en lançant le site « expertes.ma ». Ce site met gratuitement à la disposition de tous les médias nationaux et étrangers des expertes dans tous les domaines. Vous pouvez y trouver bien sûr leurs contacts mais aussi des éléments sur leur biographie.
Personnellement, je suis une militante et non pas une féministe. Je pense juste que de nombreuses femmes travaillent dans l’ombre et qu’elles mériteraient d’être poussées sous la lumière des projecteurs. Vous pensez que tous les hommes à la tête de nos partis politiques ou de nos ministères n’ont aucun égal féminin en compétences ? Je laisse la question ouverte…
Aux Etats-Unis, après le premier président « noir », une femme va peut-être, je dis bien peut-être, s’installer à la Maison Blanche dans quelques mois !
L’évolution de la société ne peut arriver que par la parité et l’octroi à la Femme de toute la place qu’elle mérite. Pensez-vous que notre pays pourrait se développer et atteindre tous ses objectifs en étant amputé de la moitié de la société ?

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire