ban600

Première transplantation hépatique au CHU Hassan II de Fès

Première transplantation hépatique au CHU Hassan II de Fès

L’opération, très délicate, a permis une greffe du foie réussie à partir d’une donneuse vivante au profit d’un enfant de 4 ans.

Cette intervention de haut niveau est la première de son genre au CHU Hassan II de Fès. Une équipe multidisciplinaire relevant du Centre hospitalier universitaire Hassan II, composée des unités du service de Chirurgie viscérale pédiatrique et du service de chirurgie viscérale adulte et de réanimation Mère et Enfant, en collaboration avec une équipe pluridisciplinaire du CHU de Lyon, vient de pratiquer avec succès une transplantation hépatique qui consiste à  effectuer un prélèvement d’une partie du foie chez un membre de la famille pour en réaliser la transplantation chez le patient en attente de greffe hépatique.

L’enfant âgé de 4 ans souffrait d’une atrésie de la voie biliaire (AVB), une maladie rare caractérisée par une obstruction des voies biliaires qui survient dans la période néonatale induisant à une insuffisance hépatique. La donneuse, mère de l’enfant, est une jeune maman âgée de 27 ans et mère de 3 enfants. Ils sont actuellement sous suivi médical et leur situation est en croissante amélioration, indique un communiqué du CHU Hassan II.

Le foie est le seul organe du corps qui possède la capacité de se régénérer. Ainsi il est possible de réaliser une transplantation hépatique à partir d’un greffon prélevé chez un donneur vivant, appartenant à la famille proche du receveur. Ce type de méthode est utilisé dans moins de 5% des transplantations réalisées en Europe. Le plus fréquemment, le greffon provient d’un donneur déclaré en état de mort encéphalique.

C.O

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire