ban600

Présidentielle en France : le dernier mot aux indécis

Présidentielle en France : le dernier mot aux indécis

A trois jours du premier tour de l’élection présidentielle en France, prévu dimanche, et face à un écart resserré entre les quatre favoris, le choix des indécis sera crucial et déterminant, d’autant plus que leur nombre reste élevé selon les sondages.

Ainsi, une enquête publiée jeudi dans le quotidien « Le Monde » montre que 28 pc des électeurs déclarent encore ne pas être certains de leur choix final avec des nuances significatives d’un candidat à l’autre : 30 pc d’incertitude pour les partisans de Jean-Luc Mélenchon, 26 pc pour Emmanuel Macron, 19 p pour François Fillon et 16 pc pour Marine Le Pen (– points).

Si le leader du Mouvement « En Marche! » Emmanuel Macron reste en tête des intentions de vote en vue du premier tour de la présidentielle française devant la présidente du Front national Marine Le Pen, le candidat de la droite François Fillon et le chef de file de « La France insoumise » Jean-Luc Mélenchon, le choix des indécis dont, pour certains se fera le jour même du scrutin à l’isoloir, pourra basculer la donne.

Face à cette situation d’incertitude et en multipliant les meetings et les sorties médiatiques à quelques heurs de la fin de la campagne électorale, chacun des candidats tente de convaincre le maximum des personnes parmi les indécis dans l’objectif de prendre l’avantage sur ses concurrents et d’aspirer se qualifier au deuxième tour de ce scrutin présidentiel, prévu le 07 mai.

« Si, à l’approche du scrutin, il n’est guère étonnant d’enregistrer une diminution de l’indécision de vote, il est plus surprenant d’observer que le candidat d’En marche ! a perdu le statut du meilleur second choix », explique Martial Foucault, directeur du Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF) dans un article publié au journal « Le Monde », précisant que parmi les électeurs encore incertains, ceux du candidat du parti Socialiste Benoît Hamon se prononcent nettement en faveur de Jean-Luc Mélenchon comme second candidat préféré (50 pc), suivi d’Emmanuel Macron (35 pc). Les électeurs incertains de Jean-Luc Mélenchon préfèrent en second choix Hamon (32 pc) à Macron (30 pc), selon l’étude dont les conclusions ont été publiées dans l’article du politologue, précisant que ceux de François Fillon maintiennent en revanche leur confiance à Macron (51 pc), devant Marine Le Pen (21 pc).

A noter que selon une enquête réalisée pour le compte de « France Télévisions », publiée jeudi, Emmanuel Macron est crédité de 25 pc des intentions de vote, progressant d’un point en une semaine, alors que le score de la présidente du Front national est stable, à 22 pc.

François Fillon et Jean-Luc Mélenchon se retrouvent ex-æquo à 19 pc, l’ex-Premier ministre abandonnant un point pour rejoindre le candidat de La France insoumise, au score inchangé sur une semaine.

Dans les hypothèses testées pour le second tour, Emmanuel Macron s’imposerait face à Marine Le Pen (avec 66 pc des suffrages), face à François Fillon (68 pc) et à Jean-Luc Mélenchon (60 pc).

Marine Le Pen est également donnée perdante face à François Fillon (58 pc) et face à Jean-Luc Mélenchon (60 pc).

En cas de duel de second tour opposant Jean-Luc Mélenchon et François Fillon, le candidat de La France insoumise l’emporterait avec 58 pc des suffrages, souligne le sondage.

Il est clair donc que le taux de participation et le choix des indécis seront des éléments clés et des facteurs déterminants dans l’élection des deux finalistes de ce scrutin inédit.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire