ban600

Projet de dessalement d’eau de mer à Gaza : Le Maroc prêt à apporter son soutien technique

Projet de dessalement d’eau de mer à Gaza : Le Maroc prêt à apporter son soutien technique

 Le Maroc est prêt à apporter son soutien technique au projet de dessalement d’eau de mer à Gaza, a affirmé mardi à Bruxelles, l’ambassadeur du Royaume auprès des institutions européennes, Ahmed Réda Chami.

Le diplomate, qui représentait le Maroc à la réunion des pays donateurs pour la réalisation de ce projet, a souligné que "le Maroc s’engage à apporter un soutien d’ordre technique dans le cadre de ce grand projet et ne ménagera aucun effort pour appuyer pleinement cette initiative".

Il a affirmé qu’à travers sa participation à cette conférence, "le Maroc salue cette initiative qui permettra de traduire sur le terrain l’élan de solidarité internationale visant à améliorer les conditions de vie de la population palestinienne dans la bande de Gaza à un moment où plus de 2 millions de Palestiniens dépendent presque exclusivement de l’aquifère côtier comme source d’eau douce et seulement 3 % de l’eau pompée est conforme aux normes de qualité de l’eau potable de l’organisation mondiale de la santé".

>>Lire aussi : Conférence à Paris sur « les enjeux stratégiques représentés par le Maroc pour l’Europe et l’Afrique »

La conférence, a ajouté l’ambassadeur, a également été l’occasion de saluer l’action de l’Union pour la Méditerranée qui a porté ce grand projet et des efforts déployés à cet égard par son ancien secrétaire général, Fathallah Sijilmassi.

L'Union européenne a annoncé mardi le lancement d’une large coalition internationale pour approvisionner 2 millions de personnes en eau potable à Gaza, à l’occasion de la tenue à Bruxelles la Conférence des donateurs pour le projet de station centrale de désalinisation de Gaza et les travaux qui y sont associés.

La Conférence, co-présidée par l'UE et l'Autorité palestinienne, a mobilisé un soutien financier d'un montant de 456 millions d'euros en faveur de ce grand projet d'infrastructure dans la bande de Gaza. L'objectif du projet est de fournir un minimum de 55 millions de mètre-cube d'eau potable par an aux personnes en besoin urgent d'approvisionnement en eau.

L'UE s'est engagée à hauteur de 70 millions d'euros pour la station de désalinisation ainsi que 7,1 millions d'euros pour financer les coûts de gestion.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire