ban600

Réunion sur le suivi de l’état d’avancement du nouveau modèle de développement des provinces du Sud

Réunion sur le suivi de l’état d’avancement du nouveau modèle de développement des provinces du Sud

La cadence d’exécution et le suivi de l’état d’avancement des projets prévus dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud lancé en 2015, ont été au centre d’une réunion, la troisième du genre, tenue mercredi à Rabat.

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a souligné, lors de cette réunion tenue en présence de membres du gouvernement et des présidents et walis des provinces du Sud, de directeurs d’établissements et d’institutions nationales concernées, que cette réunion s’assigne pour objectif de s’arrêter sur la cadence d’exécution des projets inscrits dans le cade du nouveau modèle de développement des trois provinces du Sud (Guelmim-Oued Noun, Laayoune-Sakiat Al Hamra et Dakhla-Oued Eddahab).

M. Laftit a souligné, à ce propos, que cette réunion se tiendra de manière périodique tous les trois mois sous la présidence du ministre de l’intérieur pour veiller à une meilleure exécution dudit nouveau modèle de développement, outre la tenue d’une réunion trimestrielle au niveau de chacune des trois régions concernées.

Un programme de visites ministérielles est prévu à partir de la semaine prochaine pour assurer le suivi des projets en cours d’exécution, a-t-il ajouté.

Les présidents des trois régions ont appelé, pour leur part, à établir davantage de coordination et de contacts avec les différents intervenants dans l’exécution des projets en cours de réalisation dans le cade du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, mettant en avant le caractère stratégique de développement de ce projet royal lancé en 2015.

Ils ont aussi exhorté les partenaires à verser le reste de leurs contributions financières. Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, avait présidé, le 07 novembre à Laâyoune, la cérémonie de lancement du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, une vision de développement intégrée, fondée sur une analyse objective de la situation dans ces provinces.

Véritable révolution en matière de gestion et de gouvernance, ce modèle, dont le lancement coïncide avec la célébration par le peuple marocain du 40ème anniversaire de la Marche Verte, permettra de poser les bases fondatrices d’une politique intégrée favorisant le renforcement du rayonnement du Sahara comme centre économique et comme trait d’union entre le Maroc et son prolongement africain.

Ce nouveau modèle, qui mobilise des investissements de l’ordre de 77 milliards de dirhams, vise la création de pôles de compétitivité et repose sur des piliers majeurs à savoir le développement économique, la promotion sociale, la bonne gouvernance, la durabilité et le renforcement de la connectivité.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire