ban600

SIAM 2017, un grand étendard de l’Afrique

SIAM 2017, un grand étendard de l’Afrique

Le Salon international de l’Agriculture au Maroc (SIAM), conforte sa vocation africaine en invitant 19 pays du continent à participer à sa 12é edition et consacrer ainsi son statut de plateforme de l’agriculture continentale.

L’Afrique est bel et bien présente au niveau des stands avec ses produits agricoles, mais aussi au niveau des conférences et des programmes officiels. Une forte présence qui confirme l’intérêt grandissant des pays d’Afrique subsaharienne pour le Salon et l’ambition de tirer profit de l’expérience marocaine en matière agricole.

Une présence rehaussée par la participation du président de la République de la Guinée, président en exercice de l’Union Africaine, Alpha Condé, et de plusieurs ministres africains.

Dans le grand espace réservé au continent africain au milieu du pôle « international », ils sont venus du Sénégal, Algérie, Égypte, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée Conakry, Mali, Mauritanie, Madagascar, Niger, Nigeria, Ouganda, Togo et Namibie.

Ils arrivent avec des produits du terroir et des produits agricoles transformés comme les céréales, les oléagineux (huile de soja, maïs, riz, fonio…), le chocolat, les fruits exotiques (mangue, papaye, ananas…), mais aussi avec pleins d’ambitions pour promouvoir leurs produits et sceller des partenariats avec le Maroc et à l’international.

Les visiteurs manifestent un grand intérêt pour leurs produits exposés. Certains achètent, d’autres se contentent de visiter et de poser des questions sur les produits, les pays et les coutumes.

« Le SIAM constitue une occasion en or pour les exposants africains afin de promouvoir les produits, conclure des partenariats avec les professionnels marocains et internationaux », a déclaré à la MAP Stéphane Quenum, secrétaire général de l’Association Afrique Agro-Export (AAFEX), groupement d’entreprises africaines exportatrices de produits agricoles et agroalimentaires, regroupant 16 pays.

« C’est un grand rendez-vous annuel dans lequel pas mal de business se développe, notamment pour l’export de la mangue fraiche et séchée, le beurre de karité, les céréales et la noix de cajou », a fait savoir M.Quenum.

Pour Keitala Negoce, exposante de Mali, le SIAM constitue une occasion pour l’intégration internationale et pour sceller des partenariats gagnant-gagnant.

Au delà d’être une méga vitrine pour les produits agricoles africains, le SIAM consolide davantage les relations entre le Maroc et les pays du continent qui ne cachent pas leur ambition de s’inspirer du Plan Maroc Vert pour promouvoir une agriculture résiliente.

La présence africaine reflète également l’intérêt particulier que ces pays portent pour l’initiative de l’Adaptation de l’Agriculture Africaine, dite « Triple A », qui vise à réduire la vulnérabilité de l’agriculture du continent face aux changements climatiques et à lier le financement climat à la sécurité alimentaire, à travers des projets prioritaires permettant de valoriser au mieux et de manière durable les ressources naturelles africaines.

Elle comprend ainsi deux volets qui consistent à mettre l’adaptation de l’agriculture africaine au cœur des enjeux des Conférences des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP) et obtenir une répartition équitable des fonds climat entre adaptation et atténuation.

Organisé sous le thème « Agrobusiness et chaînes de valeur agricole durables », ce salon, érigé sur une superficie de 172.000 m2, dont 90.000 m2 couverte d’exposition, devra attirer cette année plus d’un million de visiteurs, selon les pronostics des organisateurs.

L’édition 2017 bat un nouveau record avec 1.230 exposants nationaux et internationaux. Un plébiscite qui fait de cet événement un carrefour d’affaires international, positionnant le Maroc comme l’une des destinations phares de l’agriculture et de l’agroalimentaire continental et international.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire