ban600

UNAHM – Ministère de l’éducation : entre colère et incompréhension

UNAHM – Ministère de l’éducation : entre colère et incompréhension

C’est le château de sable qui se brise au contact des vagues. Alors que la journée nationale du handicap vient juste d’être célébrée de quelques jours, la décision du Ministère de l’éducation nationale de priver les élèves souffrant de handicap mental du droit d’accompagnement le jour de l’examena eu l’effet d’un tsunami.

Une décision qualifiée de ‘’dramatique’’ par Mme Sabah Zemmama Tyal, présidente de l’Union nationale des associations du handicap mental au Maroc (UNAHM), qui explique que « dans le nouveau cahier des procédures de passage des examens du Ce6, daté du 30 mars 2017, le ministère ne permet plus l’accompagnement des personnes porteuses de handicap mental à l’examen ni l’adaptation des épreuves ».

Cette décision survient à deux moisseulement, des examens de fin d’annéerendant la situation plus complexe encore pour les enfants. « Et c’est ainsi que les quelques enfants marocains ayant fait l’énorme effort de suivre, des années durant, tout le cursus primaire, se trouvent aujourd’hui dépourvus de moyens nécessaires pour le passage de leur examen de fin d’études du primaire et donc de se donner une chance d’intégrer le collège », déplore la présidente.

L’UNAHM dénonce avec véhémence cette décision qualifiée de ‘’ discriminatoire’’ et demande son annulation sur le champ.

« Ne nous pouvons ni débattre ni discuter d’un tel acte irresponsable offensant et qui humilie gravement les enfants en situation de handicap mental, ainsi que leurs parents et toutes les associations œuvrant, depuis toujours, dans le domaine du handicap mental » affirme Mme Zemmama Tyal dans un communiqué.

C.O

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire