ban600

Washington souligne le caractère multidimensionnel de la stratégie du Maroc en matière de lutte anti-terroriste

Washington souligne le caractère multidimensionnel de la stratégie du Maroc en matière de lutte anti-terroriste

 Les Etats-Unis ont souligné, mercredi, le caractère multidimensionnel de la stratégie marocaine de lutte contre l’extrémisme violent, qui met en tête de ses priorités les objectifs de développement économique et humain, les mesures de vigilance sécuritaire, ainsi qu’une coopération affirmée sur les plans régional et international.

“Le Maroc dispose d’une stratégie de lutte anti-terroriste qui comprend les mesures de vigilance sécuritaire, la coopération régionale et internationale et des politiques de contre-radicalisation”, indique le rapport du Département d’Etat sur le terrorisme dans le monde au titre de l’année 2016, rendu public à Washington.

Le document note que “le gouvernement (marocain) a placé la lutte contre le terrorisme en tête de ses priorités”, en soulignant que le Maroc a été en mesure de contrer, dans les faits, la menace terroriste, dans la mesure où il a été procédé au démantèlement de plusieurs groupes terroristes liés aux réseaux internationaux de Daesh, al-Qaïda dans le Maghreb Islamique et Jabhat Al Nusra.

“Les services de sécurité marocains ont ciblé de manière efficace et pu démanteler effectivement nombre de cellules terroristes dans le pays, en mettant à contribution la collecte de renseignements, le travail policier, et la coopération avec les partenaires régionaux et internationaux”, fait observer le Département d’Etat, qui rappelle notamment que le Maroc est membre fondateur du Forum global pour la lutte contre le terrorisme (GCTF), dont il assume depuis avril 2016 la co-présidence.

Dans le cadre de sa stratégie nationale, le Maroc, poursuit-on, a accéléré la mise en œuvre d’initiatives dans les domaines de l’éducation et de l’emploi en faveur des jeunes, et de l’élargissement des droits des femmes, ainsi que leur autonomisation politique et sociale.

Le Maroc, développe le Département d’Etat, a mis en place une stratégie nationale visant à consolider l’adhésion au rite Malékite-Achaarite, ajoutant que dans le cadre de cette stratégie, il a été procédé à la mise à niveau des mosquées et à la promotion des valeurs de tolérance et du juste milieu, avec notamment la formation d’environ 50.000 imams.

Cette même approche de formation, fait observer le rapport, a bénéficié à des centaines d’imams représentant des pays africains et européens, rappelant, dans ce contexte, que Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait procédé, en 2016, à l’installation du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains.

Le rapport du Département souligne, en outre, que le Maroc est “un partenaire stable” en Afrique du Nord, qui fait bénéficier les pays amis de la région de son expérience en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme, tels que le Tchad, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire