A LA UNEEnvironnement

2020, année record pour les nouvelles capacités en énergies renouvelables à travers le monde

En 2020, les nouvelles capacités en énergies renouvelables ont dépassé les estimations et battu tous les records, malgré le ralentissement économique dû à la pandémie de Covid-19, a indiqué lundi l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA).

“Ce sont plus de 260 gigawatts (GW) de capacité en énergies renouvelables qui ont été mis en place l’année dernière, soit une croissance 50% plus rapide que celle qui avait été enregistrée en 2019”, précise l’IRENA dans un communiqué, se félicitant de “l’avènement de la décennie des énergies renouvelables”.

Les statistiques publiées par l’IRENA sur les capacités en énergies renouvelables montrent que ces dernières ont considérablement augmenté par rapport au total des nouvelles capacités de production énergétique installées et ce, pour la deuxième année consécutive. Plus de 80% de toutes les nouvelles capacités d’électricité mises en place l’an dernier exploitent des sources d’énergie renouvelables, indique l’organisation, précisant que le solaire et l’éolien comptent pour 91 % de ces nouvelles capacités.

La croissance relative des énergies renouvelables s’explique en partie par le fléchissement, en termes nets, de la capacité de production d’électricité à partir de combustibles fossiles en Europe, en Amérique du Nord et, pour la première fois, en Eurasie (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie, Fédération de Russie et Turquie), explique l’agence.

Au total en 2020, 60 GW de capacités nouvelles à base de combustibles fossiles ont vu le jour, contre 64 GW l’année précédente, ce qui montre que le tassement de l’expansion des combustibles fossiles se poursuit, fait constater l’IRENA.

“Ce que ces chiffres révèlent, c’est une histoire tissée de résilience et d’espoir. Malgré les défis et l’incertitude qui ont plané sur 2020, les énergies renouvelables sont devenues une source d’optimisme fondamental pour un avenir meilleur, plus équitable, résilient, propre et juste”, a déclaré le directeur général de l’IRENA, Francesco La Camera.

Ce sont la Chine et les États-Unis d’Amérique qui ont connu la croissance de marché la plus marquée et ce dès 2020. La Chine, qui est d’ores et déjà le plus vaste marché des énergies renouvelables au monde, s’est dotée l’an dernier de 136 GW de capacité supplémentaire, pour l’essentiel en énergies éolienne (72 GW) et solaire (49 GW).

Les États-Unis d’Amérique se sont dotés quant à eux de 29 GW de capacité énergétique de sources renouvelables l’an dernier, soit une augmentation 80% plus rapide qu’en 2019, et répartie entre le solaire (15 GW) et l’éolien (environ 14 GW).

D’après la même source, l’Afrique a poursuivi sur la voie d’un développement régulier : de nouvelles capacités ont vu le jour sur le continent à hauteur de 2,6 GW, soit un peu plus qu’en 2019. L’Océanie est restée la région à la croissance la plus rapide (+ 18,4%), bien qu’elle ne représente qu’une petite fraction de la capacité mondiale et que presque toute cette expansion ait eu l’Australie pour théâtre, ajoute l’agence.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page